LES ANIMAUX ET L'AMITIE
bienvenu sur le forum LES ANIMAUX ET L'AMITIE
forum en vacances

LES ANIMAUX ET L'AMITIE

* * * Bienvenue sur le Forum : LES ANIMAUX ET L'AMITIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  partenairespartenaires  
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Réussir la culture des legumes potager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:39

celeri branche ou celeri rave







  • ZOOM


Réussir la culture du céleri-branche et du céleri-rave
Réussir la culture du céleri-branche et du céleri-rave

Originaire du bassin méditerranéen, le céleri est une plante potagère cultivé pour ses côtes (céleri-branche) ou sa racine (céleri-rave). 

Ces céleris ont pour origine la même plante, la ache des marais, sur laquelle un travail de sélection a permis d'obtenir ces deux variétés aux caractères forts différents.

Le céleri-branche a fait l'objet de nombreuses sélections afin que ces pétioles se développent abondamment. Le céleri-rave a été, quant à lui, au cœur d'un travail de sélection pour que ce soit sa racine qui se développe de façon extraordinaire.


Les techniques de culture de ces deux légumes sont donc assez similaires, mis à part quelques points de détails qu'il est bon de considérer.




Climat : Tempéré et humide.

Exposition : Ensoleillée. 

Sol : Frais, meuble et humifère.

Semis : Le céleri-branche se sème de mi avril à début juin, en terrines.
Le céleri-rave se sème de février à avril sur couche chaude, en terrines, en serre ou dans un local clair et chauffé. Un semis en pépinière est possible de mi-avril à fin mai.

Plantation : Repiquer les plants de céleri-branche en pépinières lorsqu'ils ont 3 feuilles, puis en place lorsqu'ils ont 6-8 feuilles.
Repiquer les plants de céleri-rave en pépinières une première fois lorsqu'ils ont 2 feuilles, puis une seconde fois lorsqu'ils ont 4 feuilles. Veillez à couper le bout des radicelles et de la racine principale. Mettre en place vers la fin avril.

Espacement : Les plants de céleri-branche doivent être espacés de 30 cm, et de 40 cm entre les rangs. Les plants de céleri-rave sont à espacer de 35 cm en tous sens.

Récolte : 6 à 7 mois après les semis.

Bons mariages : Le céleri-branche s'entend bien avec la tomate, le poireau et le chou-fleur. Le céleri-rave préfère la proximité du concombre, du chou, du haricot nain, du pois, du radis, de la tomate et de la laitue.

Fertilisation : Les céleris sont gourmands en matières organiques. Un apport conséquent de compost bien mûr est souhaitable. Un Engrais Potager peut être utilisé en préparation du sol, et de bonnes doses d'engrais riche en phosphate (Engrais - P - Farine d'Arrêtes de Poissons) en plusieurs épandages durant la culture.

Entretien : Sarclages et binages réguliers sont nécessaires. Pensez à arroser fréquemment et copieusement. Un paillage du sol maintiendra celui-ci frais et sera bénéfique à la culture. 
Les pétioles du céleri-branche peuvent être blanchis avant la récolte. Pour cela lier les feuilles et les butter une 15aine de jours avant récolte.
Afin de favoriser la croissance du céleri-rave il est bon, lorsque sa « boule » est assez développée, de supprimer les radicelles et les feuilles extérieures.

Maladies et parasites : Le céleri est surtout sensible à la septoriose, maladie du feuillage sévissant à l'occasion de conditions chaudes et humides. Il faut éviter les arrosages de fin de journée car ceux-ci provoquent un allongement du temps d'humectation du feuillage favorable aux contaminations.

La nuit, et par temps pluvieux, escargots et limaces peuvent s'attaquer aux tiges et aux cœurs des plants. La pose de Pièges Anti Limace permet d'éviter ce désagrément.

La mouche du céleri fait parfois des dégâts dans les cultures. Elle pond ses oeufs sur les feuilles. Les petites larves, une fois éclosent, y creusent des galeries, les faisant jaunir, se gondoler puis se dessécher. Priver d'une grande partie de sa surface foliaire, le céleri ne produit qu'un bulbe ou des pétioles chétifs. L'utilisation d'un Insecticide Biologique est alors requise.

Parfois, par temps particulièrement humide et à la suite d'une baisse conséquente de la température, les tiges et les feuilles du céleri se retrouvent recouvertes de tâches brunes. Il s'agit de la rouille du céleri qui a pour conséquence de stopper la croissance du céleri. Au premier signe, des pulvérisations de Bouillie Bordelaisepermettent d'endiguer le phénomène. L'utilisation de Tisane de Prêle est un bon moyen de prévention.

Rotation des cultures : Céleri-branche comme Céleri-rave doivent attendre 3 ou 4 ans avant de revenir au même emplacement.



Source : Gnis / Ferme de Sainte Marthe


Dernière édition par zouzoute91 le Sam 27 Sep - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:40







  • ZOOM


Réussir la culture des poireaux
Réussir la culture des poireaux  


Les différents poireaux  

> On distingue différentes variétés de poireaux aux particularités bien précises :

 
[*]La période de récolte que l'on veut obtenir (critère principal), 
[*]Le port : dressé ou semi-dressé, 
[*]La couleur et la largeur du feuillage, 
[*]La tenue au froid, 
[*]La longueur du fût : variant de 15 à 35 cm.   


Plantation  

Les plants de poireaux, commercialisés en motte ou en bottes, à racines nues, se plantent du printemps à l'été pour des récoltes de l'été à l'hiver suivants. 

Arrosage régulier et abondant.  

> Espacement : 
10 cm entre les plants. 
50 cm entre les lignes.  


Calendrier de culture : 
Période de plantation d'avril à mi-août.
Période de récolte de juillet à février.  


Conduite de la culture  

Le plant de poireau se butte environ 3 semaines après la plantation et plusieurs fois si nécessaire durant la culture, de façon à obtenir un fût bien blanc et le plus long possible. Lors de la culture l'arrosage doit être abondant.    


Les ennemis  

Les problèmes de dépérissement après plantation proviennent le plus souvent de mauvaises conditions de plantation (dessèchement racinaire en conservation, terre trop tassée, mauvais arrosage...). 

Au jardin, seule la rouille est une maladie réellement préjudiciable en cas de forte attaque (traiter dès apparition des pustules). La génération de teigne du poireau la plus dangereuse apparaît le plus souvent fin août et en septembre. Il suffit d'intervenir dès l'observation des premiers dégâts.  


Source : Gnis 
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:42

















  • ZOOM


Réussir la culture de la pomme de terre

La culture de la pomme de terre 
La pomme de terre est très facile à cultiver. Nous vous fournissons ici quelques règles simples à respecter. En les suivant vous vous assurerez des récoltes abondantes et de grandes qualités.  

Conserver les pommes de terre avant plantation :  

Si, à la réception de votre filet de pommes de terre vous ne pouvez vous occuper de les planter, ces conseils sont faits pour vous. Tout d'abord, ouvrez le filet de pommes de terre et étalez-les sur du papier journal. Placez le tout dans un local sombre où la température avoisinne les 4/5°C. Elles vont avoir le temps de germer tranquillement et vous pourrez ainsi les conserver pendant près de 2 mois.  

Le travail du sol :  

Les plants de pomme de terre se plaisent dans les sols légers, assez profonds et riches en éléments nutritifs.
Nous vous conseillons donc de compléter, avant plantation, la fumure de fond que vous avez apportée durant l'hiver avec un engrais riche en potassium. Pour cela, nous vous proposons un Engrais Pomme de Terre (NPK 5-4-12) qui comporte l'ensemble des éléments fertilisants dont la culture aura besoin.
Enfin, le travail du sol doit être fait consciencieusement. Veillez à ameublir le sol en profondeur, en prenant soin de bien enlever les grosses mottes et cailloux. La terre en surface doit être affinée à l'aide d'un râteau.  

Planter à la bonne période :  

Il est important de ne pas planter vos plants de pomme de terre trop tôt. Le sol doit être bien ressuyé et assez réchauffé en profondeur (à partir de 10 °C). Les gelées ne doivent plus être à craindre. 
En général on considère que l'on peut commencer les plantations après le 15 mars pour les régions aux climats doux. Dans les autres régions on attendra le signal que nous offre le lilas en fleurissant.
Formez des sillons de 8 à 10 cm de profondeur. Déposez-y les plants germés vers le haut. Pensez à espacer les plants de 30 à 40 cm et à laisser 60 cm entre vos rangs. Recouvrez vos plants de pomme de terre de terre fine. Procédez délicatement afin de ne pas blesser les germes.  

Le buttage : un geste simple pour de bons résultats  

Lorsque les feuilles de vos plants sortent de terre à 20 cm de haut, vous pouvez alors remonter la terre autour des pieds. Ce geste simple, appelé le buttage, favorise la formation des tubercules de pomme de terre. Il permet une meilleure production et augmente la qualité des pomme de terre en évitant que celles-ci ne verdissent et en favorisant l'écoulement de l'eau de pluies et d'arrosage. Il convient de renouveler ce buttage durant toute la période d'élongation de la végétation. 

Au niveau de l'entretien, de simples binages occasionnels suffisent afin d'éliminer les mauvaises herbes se développant entre les rangs. 
Lors des périodes humides ponctuées de coup de chaleur, là où le mildiou peut sévir, il est recommandé de traiter préventivement à l'aide d'un fongicide cuprique (Bouillie Bordelaise). Si vous constatez que l'un de vos pieds de pomme de terre est atteint par le mildiou, le mieux est alors de l'arracher de suite afin de restreindre la progression de la maladie.
En cas d'attaques de doryphores, procédez à un l'enlevage à la main et à la destruction des nuisibles si leur nombre est restreint. En cas d'infestation, nous vous conseillons l'usage du Novodor, qui s'attaquera principalement aux larves de doryphores et empêchera leur multiplication. 

Afin d'éviter le développement des maladies, et pour ne pas fatiguer votre sol, nous vous recommandons de ne pas cultiver de pommes de terre deux années de suite au même endroit. De même il est préférable de ne pas les cultiver après des cultures de tomates ou d'aubergines.  

En terme d'association, les pommes de terre apprécient de se trouver à proximité des oignons et haricots. En revanche, il convient d'éviter de cultiver côte à côte pommes de terre et courges et concombres.  

Attendre le bon moment pour récolter :  

Les variétés précoces, plantées en mars, peuvent être récoltées dès le mois de juin. Il faudra attendre jusqu'en octobre pour la récolte des variétés dites tardives. 

Privilégiez un arrachage par temps sec. Il suffit alors de soulever chaque pied avec une fourche bêche en faisant attention à ne pas blesser les tubercules. Les tubercules abîmés lors de l'arrachage devront être consommés rapidement, ils ne pourront pas se conserver. Il est conseillez de laisser sécher quelques heures les pommes de terre juste récoltées avant de les mettre à l'abri dans un local aéré, sec et à l'abri de la lumière. 

Les pomme de terre dites « primeurs » doivent être récoltées avant leur maturité. Les qualités gustatives exceptionnelles compensent le fait qu'elles ne peuvent pas se conserver très longtemps.
Les pommes de terre de conservation se récoltent lorsque les feuilles des plants sont complètement fanées.  


Faire germer les pommes de terre au bon moment




Faire germer les tubercules de pomme de terre avant de les mettre en terre permet d’accélérer la croissance de vos jeunes plants, d’avancer la récolte de quelques jours à quelques semaines et d’améliorer la récolte.

Cette technique ne s’applique pas pour les pommes de terre achetés pré germées en jardinerie et donc prêt à planter.

La germination des pommes de terre s’applique aux plants achetés non germés et aux pommes de terre de l’année précédente.







Faire germer les pommes de terre de plants non germés








Acheter les pommes de terre traités de préférence anti-germe.


  • Utiliser une cagette ou dans une boîte à oeuf

  • Ranger les pommes de terre sans les superposer

  • Si un germe existe, il doit regarder vers le dessus

  • Disposer les pommes de terre à la lumière, dans un lieu sec, frais et aréré

  • La température de germination idéale se situe entre 10 et 15°

  • Le temps de germination dure environ 4 à 6 semaines





Utiliser ses propres plants de pomme de terre à la germination


Il est tout à fait possible d’utiliser les pommes de terre de l’année précédente pour les faire germer.


  • L’arrachage se fait environ 4 semaines avant la récolte des pommes de terre

  • Sélectionnez des pommes de terre exemptes de maladie et issues de plants vigoureux

  • Laissez reposer les pommes de terre au sol pendant quelques jours

  • Sélectionnez enfin les tubercules ayant le mieux résisté, sans pourriture

  • Conservez les enfin dans un lieu frais et aéré jusqu’à l’année suivante

  • Vers février-mars, entamez la germination tel que c’est expliqué ci-dessus.



Quelques semaines après avoir entamé la germination de vos pommes de terre et lorsque la température du sol est d’environ 12°, il est temps de les mettre ne terre et de cultiver vos pommes de terre en vue d’une belle récolte !

Un bon moyen pour connaître la période idéale de plantation, c’est lorsque les germes prennent une couleur violette…

 

En savoir plus sur http://www.jardiner-malin.fr/fiche/faire-germer-les-pomme-de-terre.html#vKE0o1YxDDf5eHlc.99


Dernière édition par zouzoute91 le Dim 28 Sep - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:44







  • ZOOM


Réussir la culture de l´artichaut

Réussir la culture de l'artichaut



L'artichaut est un légume que l'on ne voit que trop peu souvent dans les potagers des jardiniers amateurs. Pourtant sa culture est simple, sa nature vivace permet d'en profiter plusieurs années durant et sa forte identité visuelle en fait un allié pour associer jardin d'ornement et jardin potager.

Contrairement aux croyances de certains jardiniers, il est possible de faire la culture des artichauts en partant de semences, plutôt que de plants ou d'oeilletons.

Cette culture par semis ne présente pas d'obstacle particulier et permet de découvrir de nombreuses variétés. Foin du sempiternel Camus de Bretagne, essayez aussi le Vert de Laon, le Vert Globe ou encore le Violet de Provence.


Climat : L'artichaut apprécie les climats de type océanique, chaud ou tempéré.

Exposition : Chaude et ensoleillée. 

Sol : Humifère, drainant, frais, sain et profond.

Semis : En godets en février/mars, en semis d'intérieur ou en serre chaude. 

Plantation : Les plants d'artichaut se plantent soit en mars avril, soit en septembre octobre. La première saison est la plus appropriée, car le plant reprend mieux et ne risque pas de geler. 

Espacement : 80 cm sur le rang et 1 m entre les rangs.

Récolte : de mai à août. Récolter avant la floraison quand les capitules sont tendres, jeunes et fermes. Si les artichauts ne sont pas récoltés assez tôt, il produit une inflorescence bleue très décorative. Un pied d'artichaut donne généralement de 3 à 4 gros sujets la 1ere année, puis de 6 à 10 gros sujets les années suivantes. 

Bons mariages : L'artichaut se plait en compagnie de la laitue, de la fève, du pois, du haricot nain, de l'oignon, du radis et du chou.

Fertilisation : Avant la mise en place il est bon d'améliorer votre sol en faisant un gros apport de compost. Un apport d'azote organique (Engrais -N- Sang Desséché) peut se faire en avril-mai. 

Entretien : Il convient de protéger vos plants d'artichaut en hiver. En effet, ils sont sensibles aux gelées et craignent les températures inférieures à - 5 °C. En début d'hiver il est donc conseiller de nettoyer les drageons, de rabattre le feuillage et de protéger le pied du gel grâce à un bon paillage. 
Pensez à effectuer des arrosages réguliers durant toute la saison. Attention toutefois, l'artichaut craint grandement les excès d'humidité. 
Un bon paillage permet de réguler l'humidité et de protéger le plant. Certains jardiniers préfèrent butter les pieds.
Binages et sarclages complètent le catalogue des bons gestes à effectuer.

Maladies et parasites : Le mildiou peut être un problème s'il n'est pas repéré tôt. Surveillez vos cultures au printemps afin de pouvoir agir dès l'observation des premiers symptômes. Ceux-ci sont repérables grâce aux fructifications blanches, surtout sur les jeunes plantes ou les drageons. La pulvérisation d'une solution de Bouillie Bordelaise suffit généralement pour prévenir les dégâts.
La ramulariose, provoque des taches nécrotiques grisâtres sur les feuilles. Elle apparaît par températures plus élevées. Un traitement fongicide cuprique, type Bouillie Bordelaise, convient à titre préventif.
Les pucerons verts colonisent le feuillage. Dans la plupart des cas, les insectes auxiliaires suffisent à réguler les populations (coccinelles, chrysopes...) et il n'est pas nécessaire de traiter. 
Les pucerons noirs sont davantage néfastes à la culture car ils s'installent dans les capitules. Il faut alors agir dès l'observation de leur présence. A la rosée du soir effectuer des pulvérisations d'insecticide Anti-Puceron à base de Pyrèthre. 
Les artichauts constituent des abris de choix pour les mollusques. Pour éviter qu'ils ne nuisent à vos cultures d'artichauts pensez à mettre en place des Pièges Anti-Limaces.

Rotation des cultures : L'artichaut reste en place pendant 3 à 4 ans. Etant assez gourmand il a tendance à épuiser le sol. Nous vous conseillons donc une alternance de 4 ou 5 ans avant de le remettre à la même place.



Source : GNIS / Ferme de Sainte Marthe
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:44







  • ZOOM


Réussir la culture de la betterave
Réussir la culture de la betterave

Au XVe siècle la betterave arrive en France, via l'Italie. Olivier de Serres, dans son ouvrage Le théâtre d'agriculture et mesnage des champs, la décrit alors ainsi : 
« C'est une racine fort rouge, assez grosse, dont les feuilles sont des bettes, et tout cela bon à manger, appareillé en cuisine : voire la racine est rangée entre les viandes délicates, dont le jus qu'elle rend en cuisant, semblable à sirop de sucre, est très beau à voir pour sa vermeille couleur. »

Elle est indispensable au potager pour bien des raisons :
Tout d'abord sa rusticité et sa résistance à bien des parasites en font une des espèces potagères les plus simples à cultiver.
Ses qualités ornementales sont indéniables et elles participent aux plaisirs des yeux qu'offre le potager. 
Ses jeunes pousses sont un régal en salade, ou tombées au beurre lorsqu'elles sont plus grandes. Sa racine charnue s'accommode de bien des façons originales : crue ou cuite, en entrée comme en accompagnement... voire même en dessert ! 

Découvrez les vertus et l'extraordinaire variété de ce légume-racine : Semez des betteraves !


Climat : Tout climat.

Exposition : Ensoleillée.

Sol : Léger et frais.

Semis : Sur couche en mars. En place en avril-mai. Le semis en place est préférable.

Plantation : Repiquer les plants lorsqu'ils ont 4 ou 5 feuilles. 

Espacement : 25 cm sur le rang et 40 cm entre les rangs.

Récolte : de juin à octobre soit dans les 3 mois et demi après le semis.

Bons mariages : Elle apprécie la proximité du chou-rave, de la laitue, de l'oignon et du haricot nain.

Fertilisation : Une fertilisation à base d'engrais naturel (Engrais Potager) et de compost, en fin d'automne ou en début de printemps, est conseillée.

Entretien : Eclaircir les rangs pour favoriser la croissance des plants les plus vigoureux. Binages et sarclages réguliers sont de rigueur. Un arrosage régulier favorise une croissance uniforme et évite la montée à graine. En cas de sécheresse pailler peut s'avérer nécessaire.

Maladies et parasites : Légume rustique la betterave se sort très bien de la majorité des attaques sans qu'aucune intervention ne soit nécessaire. 

Les piqûres de pucerons sur les feuilles du cœur de la plante peuvent causer leur jaunissement. Cette « jaunisse de la betterave » peut simplement être prévenue en respectant les rotations de culture et en effectuant des fertilisations foliaires. Un insecticide végétal (Anti-Pucerons à base de Pyrèthre) peut aussi être employé pour endiguer le problème.

La rouille prend la forme de taches de couleur « rouille » sur les feuilles. Ces pustules poudreuses finissent par faire dépérir la plante. On peut aisément les prévenir et les traiter avec un Anti-Mildiou

Bien que rare, il peut arriver que la betterave soit la victime du « ver blanc » (larve du hanneton). Cette larve s'attaque principalement aux extrémités des racines de la betterave, provoquant le flétrissement du feuillage et la mort de la plante. Le meilleur moyen de lutte bio reste encore préventif. Veillez à ménager des abris pour les précieux auxiliaires du potager. Hérissons, mulots, musaraignes, taupes mais aussi pies, moineaux, buses, corneilles, hiboux, mésanges se feront une joie de vous débarrasser de cet insecte nuisible.

Rotation des cultures : Ce légume-racine fait partie des plantes exigeantes. Il convient donc de ne pas le faire revenir au même endroit avant 3 ou 4 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:45







  • ZOOM


Réussir la culture du chou pommé
Réussir la culture du chou pommé


Il est possible de classer les choux pommés en deux grandes familles :
- Les choux à pomme lisse (dit choux cabus), ronde ou pointue et rouge ou verte suivant les variétés.
- Les choux à pomme frisée (dit choux de milan)

Les choux pommés peuvent être cultivés quasiment durant toute l'année en alternant les différentes variétés disponibles et leurs périodes de plantation. Du fait de leurs faibles exigences en matière de climat, il est possible de les cultiver dans toutes les régions françaises.


Climat : Doux et humide.

Exposition : Ensoleillée.

Sol : Bien drainé, frais, humifère et peu acide.

Semis : De mars à juin ou de mi-août à septembre, en pépinières.

Plantation : Les choux cabus sont à repiquer en place de février à août pour des récoltes de printemps et d'automne. Les choux de milan sont à repiquer soit au printemps, soit en été. Installez les plants les plus vigoureux et supprimer ceux qui ne disposent pas d'œil central.

Espacement : Les choux pommés se plantent tous les 50 cm en tous sens.

Récolte : Les choux cabus se récoltent un mois et demi à deux mois et demi après la plantation.
Les choux de milan se récolte 2 à 7 mois après la plantation suivant la variétés.

Bons mariages : Le chou pommé se satisfait de la proche présence du concombre, du céleri, de la betterave, du haricot nain, du pois, de la pomme de terre, de l'oignon et de la tomate. Il convient surtout de le faire compagnonner avec certaines plantes aromatiques qui auront pour effet de repousser la majeure partie de ses parasites. Le thym, la sauge, la menthe, le romarin, la mélisse, l'hysope et l'aneth remplissent cette fonction.

Fertilisation : Les choux cabus ont besoin d'une bonne fumure riche en azote et en potasse et des arrosages abondants

Entretien : En début d'année, il est conseillé de couvrir les choux cabus pour éviter une montée en graine trop précoce du fait d'un arrêt de végétation. Les binages et sarclages d'entretien sont à réaliser durant toute la croissance des choux pommés. Arrosez en cas de sécheresse et n'hésitez alors pas à pailler. 

Maladies et parasites : En cas d'attaque par l'altise les feuilles du chou se retrouvent perforées en de multiples endroits. Il est aisé de prévenir les dégâts de cet insecte, qui peut proliférer en période de sécheresse, en les repoussant grâce aux bons mariages avec des plantes aromatiques (cf ci-dessus).

La limace est une grande dévoreuse des jeunes plants fraîchement repiqués. Afin qu'elle ne ruine pas vos plantations, disposer des [url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:5331|TitrePage:PIEGES ANTI LIMACES][/url][url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:5331|TitrePage:PIEGES ANTI LIMACES]Pièges Anti-limaces [/url]autour de vos plants.

Le mildiou est la maladie la plus courante pour le chou pommé. Il se reconnaît par les taches d'un blanc duveteux qu'il laisse sur les feuilles. Il convient alors de détruire les plants atteints. En prévention pulvériser [url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:3098|TitrePage:TISANE DE PRELE BIO][/url][url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:3098|TitrePage:TISANE DE PRELE BIO]Tisane de Prêle [/url]et[url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:5323|TitrePage:BOUILLIE BORDELAISE NON COLOREE][/url][url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_Article_Popup|IDArticle:5323|TitrePage:BOUILLIE BORDELAISE NON COLOREE]Bouillie bordelaise [/url]. 

La noctuelle du chou (chenille) et la piéride du chou (papillon) dévorent littéralement jeunes plants et feuilles tendres. Les bons mariages avec des plantes aromatiques sont un excellent moyen de prévention contre ces défoliatrices. Ramassage et destruction des œufs et chenilles est recommandé dès leur apparition. En curatif un traitement à base d'[url=http://www.fermedesaintemarthe.com/Default.aspx?Contexte=View&Param=ViewKey:VueWebKey_CatalogueTheme|IDCatalogueTheme:14|TitrePage:Entretien du Jardin Bio %C2%BB Protection Bio des Plantes|WithOnglet:1] insecticide Biologique [/url]est requis.

Le puceron cendré du chou suce la sève des feuilles. Ses piqûres causent des tâches jaunes et une déformation des feuilles. Les plants trop affaiblis meurent. On peut facilement les éliminer en effectuant des pulvérisations d'Anti-Pucerons à base de Pyrèthre

La mouche du chou est un ravageur que l'on retrouve surtout en mai. Ses larves font des mines vers le bas des plants, allant jusqu'à détruire les racines et faire mourir les choux. Là encore, pratiquer le compagnonnage avec des plantes aromatiques est un bon moyen de lutte préventive. Butter les jeunes plants et protéger leurs collets permet de réduire les risques. Enfin, placer un Filet Anti-Insectes lors de la mise en place des plants empêche les femelles d'y pondre leurs oeufs. 

Rotation des cultures : Du fait de ses exigences, il est conseiller de ne pas faire revenir le chou pommé au même emplacement avant 3 ou 4 ans.


Dernière édition par zouzoute91 le Sam 27 Sep - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:46







  • ZOOM


Réussir la culture des choux
Réussir la culture des choux 
Les différents types de choux 
Les choux à planter peuvent être classés ainsi :  
[*]Les choux à pomme lisse (cabus), ronde ou
pointue et rouge ou verte suivant les variétés.    
[*]Les choux à pomme frisée (milan)  
[*]Les choux de Bruxelles :
Ils ont une pomme principale qui monte sur un tronc et des bourgeons latéraux. Les variétés hybrides ont un pied plus haut donc un rendement plus important.     
[*]Les choux à feuilles, non pommés, donnent des feuilles plus ou moins larges, plus ou moins frisées. On récolte les feuilles les plus tendres de la tête, pour les cuire en prélevant 2 à 3 feuilles par coupe et par pied. Les feuilles adultes peuvent être récoltées pour la consommation des animaux de basse cour.    
[*]Les choux à inflorescences : choux-fleurs, choux brocolis.    
[*]Les choux raves : La partie comestible est le renflement sphérique charnu que la base de sa tige forme juste au-dessus du sol.  
La plantation des choux à racines nues nécessite un suivi plus rigoureux de l'arrosage pour éviter les pertes, surtout en période chaude. 
> Espacement : 30 cm entre les plants / 40 cm entre les lignes   

Arrosage régulier  

Calendrier de culture 
> Les choux à pomme lisse (cabus) sont plantés de février à août pour des récoltes de printemps et d'automne. La récolte s'effectue 1,5 à 2,5 mois après la plantation. Ils se plantent tous les 50 cm en tous sens et ont besoin d'une bonne fumure riche en azote et en potasse et des arrosages abondants. En début d'année, il est conseillé de les couvrir pour éviter une montée en graine trop précoce du fait d'un arrêt de végétation.  
> Les choux à pomme lisse pointue sont plantés au printemps, de février à avril, ou en automne, pour une récolte fin d'hiver, début de printemps de l'année suivante.   

> Les choux à pomme frisée (milan) sont plantés soit au printemps, soit en été. Ils ont un cycle de végétation plus long que les précédents et une meilleure conservation dans le temps. La récolte s'effectue de 2 à 7 mois après la plantation suivant les variétés. Celles à développement long ne doivent pas être plantées après le 15 août. Les choux pommes récoltés dans l'hiver doivent être pommés avant les premiers froids. Ils se plantent tous les 50 cm en tous sens.  
> Les choux de Bruxelles sont plantés de mars à août. La récolte se fait au fur et à mesure de la montée de la tige principale en cassant les pommes latérales. Ils ne demandent pas une fumure trop forte en azote sinon les pommes ne seraient pas fermes. Ils se plantent tous les 50 cm en tous sens.  
> Les choux à feuilles se plantent tout au long de l'année et ils montent en graines l'année suivante sauf pour les plants semés à partir de septembre qui ne monteront que l'année N+ 2. Ils se plantent tous les 50 cm en tous sens. 
> Les choux-fleurs sont plantés de mars à septembre. Les cycles de culture sont plus ou moins longs de 2 mois au printemps jusqu'à 5-6 mois pour des variétés plantées l'été pour une récolte l'hiver. Ils sont plantés tous les 80 cm. Les choux-fleurs sont exigeants en fumure riche en azote et en potasse et en arrosage, ils supportent mal un arrêt de végétation. En début d'année, il faut les couvrir et au cours du printemps et de l'été, ils ne doivent pas manquer d'eau pour avoir une belle inflorescence. 
> Les choux brocolis ont une inflorescence verte. On les plante de mars à août. La première récolte s'effectue 2 mois après la plantation : on peut récolter la fleur principale et attendre la floraison des boutons latéraux qui donnent une petite récolte. Les plants de brocolis demandent un arrosage régulier mais sont moins exigeants en engrais et en arrosage que les choux fleurs. Ils se plantent tous les 60 cm. 
> Les choux raves sont plantés de mars à août. La récolte s'effectue quand la rave atteint 7 à 8 cm de diamètre. Ils se plantent sur la ligne tous les 30 cm et tous les 35 cm entre les rangs. 

Les ennemis 
Le mildiou est la principale maladie des choux, qui se déclare par temps froid et humide, surtout sur lesjeunes plants. Au moment de la plantation de printemps, il faut prévoir un traitement localisé du sol là où la mouche du chouprovoque régulièrement des mortalités de jeunes plants. Après la plantation, à des stades juvéniles, il faut craindre les attaques d'oiseaux (surtout pigeons), et d'altises (puces de terre) par temps chaud. A tout moment peuvent sévir les pucerons cendrés. Les attaques de chenilles défoliatrices (piérides, noctuelles) se produisent le plus souvent en fin d'été. On utilisera exclusivement des produits avec la mention "autorisé dans les jardins". 
Source : Gnis 
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 10:48







  • ZOOM


Réussir la culture des asperges
Réussir la culture des asperges 

Parmi toutes les asperges (Asparagus officinalis L., Liliacées), on en trouve des plus ou moins tardives ou précoces, ce qui peut permettre d'étaler sa récolte. 
L'asperge est vivace grâce à ses parties souterraines, et tolère tous les types de climat : c'est une plante potagère très rustique. 

Ce que l'on appelle "griffes d'asperge" est en réalité l'ensemble des racines. C'est à partir de ces griffes que sont émises les tiges que l'on connait et qui sont comestibles : les asperges. Mais sachez-le, le vrai nom des "asperges" est "turion". 

Afin d'obtenir une récolte, la patience est de mise. Il faut en théorie attendre 3 ans. Les griffes vendues à la Ferme de Sainte Marthe ont été cultivées durant 2 ans déjà, ce qui vous demande une attente avant récolte d'une année. Ensuite, les récoltes se font annuellement pendant 10 à 15 ans. 

Sol et exposition 

Ce n'est pas un mythe, les griffes d´asperge aiment tout particulièrement les sols sableux, qui se réchaufferont vite. Mais elles pourront se contenter d'un sol plus classique. Dans tous les cas, évitez un sol froid et humide. 

A noter que l'asperge préfère une exposition ensoleillée, même si elle s'adapte à la mi-ombre.   


Plantation 

On conseille la plantation des griffes de février à avril. Le sol doit être correctement préparé pour assurer la pérennité de la culture. 
L'idéal étant de préparer son sol en automne. Il est cependant possible de le faire plus tard.  

  

Explications du schéma :
1. Creusez des tranchées d'environ 25/30 cm de profondeur, sur une largeur de 30 cm. Laissez la terre de rejet entre les tranchées. Ces tranchées seront espacées d'environ 1,80 à 2,00 mètres. Dès lors, ameublissez (sans retourner) le fond de la tranchée et incorporez compost et fertilisant de fond. 
2. Lors de la plantation des griffes, réalisez de petites butes de terre d'environ 8 cm de hauteur, que vous espacerez de 70/80 cm. Ne pas oublier d'ajouter un tuteur qui permettra de repérer l'emplacement mais aussi supporter la croissance durant les premières années. Sur chacune de ces petites butes, déposez une griffe en étalant bien les racines. Recouvrez de terre sur une épaisseur d'environ 6 cm.    


Conduite de culture 
Durant cette première année, la plante va doucement prendre ses aises. Dès la deuxième année, il faut niveler le terrain. Et ensuite, chaque année, une bute doit être réalisée durant le mois de mars sur toute la longueur de la tranchée, et sur une hauteur de 50 cm.   


Astuces
Dès le mois d'octobre, coupez les tiges sèches au dessus du sol et procédez au nivellement du terrain.
Une fertilisation annuelle sera la bienvenue, bien que l'asperge ne soit pas considérée comme une plante appauvrissante.
"Un binage vaut deux arrosages" : un vieil adage qui s'applique aussi à l'asperge   


Récolte 
Dès la troisième année (et il est important de ne pas procéder à une récolte avant, au risque de compromettre le bon développement de la plante par la suite), il est possible de récolter 1 ou 2 turions. 
Ce n'est que dès la quatrième année qu'une récolte normale est possible.
Les turions sont récoltés à l'aide d'une gouge pour aller les chercher délicatement et profondément dans le sol.  


Ennemis 
Les principaux ravageurs de l'asperge sont les mouches (des semis, de l'asperge et mineuses) et les criocères.
Seuls les criocères peuvent nécessiter une intervention lorsque leur nombre produit un réel effet défoliateur à la fin du printemps et / ou en été. Si tel est le cas, il faut surveiller les plantes après leur production de turions, c'est-à-dire lorsque les cannes sont en formation et traiter uniquement lorsque les larves sont jeunes. Les attaques de pucerons sont plus rares, mais dans le sud de la France, il faut parfois intervenir en fin de saison.
Après la plantation, les maladies observables sur cannes et feuilles (cladodes) sont essentiellement la rouille, surtout préjudiciable aux jeunes plantations et la stemphylliose, responsable du dépérissement des asperges par dessèchement des parties aériennes. Il faut alors traiter préventivement dans les régions sensibles (sud), en période orageuse.
Si un traitement est nécessaire, on utilisera exclusivement des produits avec la mention "autorisé dans les jardins".
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
papybl
Admin
avatar

Localisation : 49500 segré
Age : 70
Messages : 14123

MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   Sam 27 Sep - 22:17

au boulot

_________________
                

  sans votre participation ce forum n'existerait pas
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réussir la culture des legumes potager   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réussir la culture des legumes potager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La culture des Légumes
» petits pots, purees, fruits et legumes
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II
» Avis aux fans de potager facile: le topinambour!
» galettes de legumes secs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ANIMAUX ET L'AMITIE :: Au coin du feu les animaux et l'amitié :: jardinage :: legumes et fruits-
Sauter vers: