LES ANIMAUX ET L'AMITIE
bienvenu sur le forum LES ANIMAUX ET L'AMITIE
forum en vacances

LES ANIMAUX ET L'AMITIE

* * * Bienvenue sur le Forum : LES ANIMAUX ET L'AMITIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  partenairespartenaires  
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 recettes pour poissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: recettes pour poissons   Mer 20 Nov - 19:02

Alimentation : Les légumes
Par ad91, le Mardi 19 Février 2008 (mis à jour le Mercredi 27 Août 2008 13:33).
En plus de l’alimentation classique, la distribution de légumes est un complément intéressant voire indispensable pour certaines espèces : Quelles sont ces espèces ? Quels légumes peut-on leur donner ? Comment préparer puis distribuer ces légumes ?



I - Pourquoi distribuer des légumes ?

Le bien-être de nos poissons passe par une alimentation variée et équilibrée. En complément des paillettes et pastilles classiques, la distribution de légumes est indispensable à certaines espèces, en particulier les loricariidés (ancistrus, panaques, otocinclus …). Cela va compenser l’apport que la consommation d’algues leur offre dans leur milieu naturel (ou dans certains bacs où les algues prolifèrent !). Pour certains cichlides et autres espèces d’eau douce (guppys, platys, kuhliis…), la distribution de légumes n’est pas indispensable mais reste un complément de nourriture intéressant, tant pour ses apports nutritifs que pour le faible coût financier et la facilité de préparation des aliments.

Autre avantage de la distribution régulière de légumes, elle permet d’éviter que certains loricaridés ne s’attaquent aux plantes de l’aquarium (les echinodorus notamment).

Enfin, la distribution de légumes permet souvent de déclencher le besoin de reproduction de certaines espèces, notamment celles des loricariidés.

Les poissons ne seront pas les seuls amateurs de légumes, comme l'attestent ces planorbes sur un morceau de tomate :






- Quels sont les légumes que l’on peut proposer ? À quels poissons ? Comment les préparer ?



[th]Légumes[/th][th]Pour quelles espèces ? [/th][th]Préparation / Distribution[/th][th]Courgette crue[/th][th]Courgette cuite[/th][th]Concombre[/th][th]Epinards surgelés [/th][th]Epinards frais (en feuilles) [/th][th]Feuilles - de salade - de chou - d'endive[/th][th]Chou de Bruxelles[/th][th]Les petits pois[/th][th]Pomme de terre[/th][th]Les carottes[/th][th]Les fruits : banane, pomme, fraise, tomate[/th]
...
Loricariidés : Succès garanti pour ce légume, ils se jetteront dessus; mon Ancistrus consomme même la peau. Famille nocturne, le légume est donc à distribuer 5 min avant extinction de la lumière, le temps que l’aliment soit repéré.
...
Distribué cru, le légume garde tous ses apports en vitamines.
1- Bien laver la courgette à grande eau (la peau contient souvent des pesticides)
2- Couper une rondelle de 1 à 2cm d’épaisseur
3- Lester la tranche (voir ci-dessous pour le lestage)
A distribuer 5 min avant extinction de la lumière.
...
Loricariidés mais aussi Callichthyidés (Corydoras) et Poeciliidés (guppys, mollys en sont fans). Mes Corys Paleatus s'intéressent à la courgette cuite (+ tendre que la crue), cf. photo après le tableau...
...
Cuite, la courgette coulera au fond : Pas besoin de lestage. De plus, le légume sera ramolli et aura plus de succès.
1- Couper une rondelle de 1 à 2cm d’épaisseur
2- Mettre dans l’eau bouillante, 10 minutes
3- Passer sous l’eau fraîche pour refroidir la tranche
A distribuer 5 min avant extinction de la lumière, sauf si le légume se destine à des espèces diurnes (guppys, corys...)
...
Loricariidés: Proches d’une courgette crue, les tranches de concombre sont en général moins appréciées qu’une rondelle de courgette cuite.
...
1- Bien laver la courgette à grande eau (la peau contient souvent des pesticides)
2- Couper une rondelle de 1 à 2cm d’épaisseur
3- Lester la tranche (voir chapitre « le lestage »)
A distribuer 5 min avant extinction de la lumière.
...
Loricariidés, Cobitidés (Kuhliis)
...
Pas de préparation particulière, le plus pratique est d’en acheter déjà surgelés, sous forme de boulettes : Elles sont alors directement distribuées dans l’aquarium, après avoir décongelé à l’air libre.
Elles couleront au fond de l’eau. A distribuer 5 min avant extinction de la lumière.
...
Cyprinidés (Mollys particulièrement mais aussi Guppys, Platys)
...
1- « Pocher » la feuille = Mettre la feuille 5 min dans de l’eau bouillante, afin de la ramollir
2- Laisser la feuille refroidir
3- Mettre la feuille dans l’eau, elle flottera et sera accessible aux espèces concernées
A distribuer le jour ; jeter les restes avant extinction des lumières
...
Loricariidés, Cobitidés (Kuhliis) Cyprinidés (Mollys particulièrement mais aussi Guppys, Platys)
...
Idem que pour les feuilles d’épinards fraîches :
1- « Pocher » la feuille
2- Laisser la feuille refroidir
3- Mettre la feuille dans l’eau, elle flottera et sera accessible aux espèces de milieu/surface, ou la lester si elle se destine aux poissons de fond (voir chapitre « le lestage »)
A distribuer le jour ; jeter les restes avant extinction des lumières
...
Loricariidés, Cobitidés, Callichthyidés (Corydoras), Labyrinthidés (Gouramis notamment)… : La plupart des poissons du bac y goûteront, en appréciant plus ou moins selon les espèces
...
Achat en boîte de conserve : Pas de préparation, il suffit d’ouvrir une boîte de conserve, de bien rincer le chou et de le mettre dans le bac ; il coule tout seul au fond.
Donner ½ à 1 chou, selon la population, une fois par semaine maximum. Aliment riche à ne pas donner en excès. Doit être consommé en 10 minutes car pollue vite l’eau, autrement retirer le surplus. A distribuer le jour ; jeter les restes avant extinction des lumières
...
Cichlidés d’Amérique centrale
...
Les petits pois sont souvent un ingrédient mélangé aux pâtées maison, mais ils peuvent plaire, cuits, à certains cichlidés d’Amérique centrale.
Il suffit d’émietter 3 ou 4 petits pois pour faire l’essai.
...
Loricariidés, en particulier les plus grands (Panaque, Hypostomus et Sturisoma)
...
A distribuer crue
1- Couper une rondelle de 1 à 2cm d’épaisseur
2- Bien laver à grande eau
3- Mettre dans le bac, la rondelle coule d’elle-même
A distribuer 5 min avant extinction de la lumière.
...
Loricariidés, Cobitidés
...
Plus de fibres que dans la courgette, c’est un aliment avec des apports complémentaires à ceux des légumes « verts ». Trop dure crue, elle devra être cuite :
1- Laver puis couper une carotte en rondelles de 1cm d’épaisseur
2- Faire cuire à l’eau une vingtaine de minutes
3- Laisser refroidir
4- Mettre dans le bac une ou plusieurs rondelles, elles couleront d’elles-mêmes.
5- Congeler le reste pour de prochaines distributions
...
Loricariidés, Cobitidés, Callichthyidés
...
Plusieurs témoignages indiquent que ces fruits plaisent aux poissons de fond et parfois aux autres, vous pouvez tout à fait tenter l’expérience. Pour ma part je n’ai eu de succès qu'avec la pomme, appréciée par mon ancistrus.
Pour la tomate, à noter qu’il faut ôter les graines avant de la mettre dans le bac

NB: Pour les crustacés, d'autres légumes sont proposés sur le site www.les-crevettes.com.

.


Le chou de Bruxelles plaît à mon Colisa mâle...




...



... et l'ancistrus a fini par s'intéresser à la PDT :-)

(dsl, photo un peu sombre)














MIAM MIAMMMM !!













III - Le lestage



Certains aliments (pomme de terre, banane…) coulent au fond de l’eau et ne posent donc aucun problème de lestage. Pour les autres, voici quelques techniques possibles :

- Tranche de concombre ou de courgette crue :
Tout le monde y va de son idée pour le lestage.

* Pic à brochette en bois : problème, la tranche finie par remonter le long du pic

* Fourchette plantée dans la rondelle : je n’ai jamais testé mais ça doit bien fonctionner

* Morceau de plomb accroché à la tranche : à ne pas faire !! Le plomb est un poison dans l’eau de l’aquarium

* Petit arceau de terre cuite piqué dans la rondelle : pratique, mais il faut avoir ce matériau.

* La pince à escargot : Méthode que j'ai découvert sur le site Aquasquale). Je n'ai pas testé, il faut s'assurer que le ressort n'est pas trop puissant (risque de se refermer d'1 coup, si la rondelle se décoince)

* J’ai testé plusieurs méthodes, voici celle que je préfère : Un fil de fer inoxydable ou plastifié, suffisamment grand pour passer dans la rondelle, être tordu pour se poser au fond, et que ses 2 embouts ressortent du bac (autrement, il y aurait un gros risque que les poissons se blessent) et soient coincés dans le couvercle du bac. Le seul inconvénient est la mise en place du "système", la 1e fois.

Un schéma plus explicatif :



***



- Feuille de salade pochée :

La meilleure méthode pour la salade est d’en coincer une partie sous une pierre, le reste restant facilement accessible pour les poissons.



- Tranche de tomate :

Comme il n’est pas conseillé de bouillir la tomate (elle se désagrège), on peut la coincer avec le pique-plante, ou bien user d’une des techniques de lestage pour tranches de courgettes crues évoquées ci-dessus.

Exemple de maintien d'un légume avec le "pique-plante" :



Vue du bac avec le "pique-plante" :





IV - Conclusion

Les légumes verts (et autres) feront le plaisir de la plupart des poissons de fond, ainsi que d'autres espèces comme l'indique le tableau; sans parler des escargots qui s'occuperont de finir les restes.

Les légumes constituent d'ailleurs un appât idéal pour capturer les escargots, lorsqu'ils prolifèrent et que vous cherchez à vous en débarrasser.



***



La "vérité universelle" n'est pas systématique dans les différentes rubriques de l'aquariophilie. Elle l'est encore moins dans la section "alimentation". Ainsi selon les expériences de chacun, certains légumes peuvent être + ou - appréciés, par des espèces différentes d'un bac à l'autre. Dans ce domaine on peut se laisser aller à tester plusieurs aliments végétaux, sans grand danger - dans la mesure bien sûr où l'on ne laisse pas pourrir ce qui n'est pas consommé...
Il n'en irait pas de même pour des sections telles que "l'eau" ou "le sol", où des règles d'or sont à respecter.
Egalement, il vous faudra un peu de patience au début : Pour leurs premiers légumes, les poissons devront "apprivoiser" ces nouveaux aliments avant de les consommer. Le temps pour eux de comprendre que c'est comestible (remarque Kryptoterus) J’ai essayé d’être le plus exhaustif possible dans cet article. Comme il y a toujours des éléments à ajouter ou corriger, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
papybl
Admin
avatar

Localisation : 49500 segré
Age : 70
Messages : 14123

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Jeu 21 Nov - 22:49

:suspect: 


je confirme pour les légumes, j'en donne aux miens,  ils aiment,
 les escargots et les crevettes aussi aiment les légumes

_________________
                

  sans votre participation ce forum n'existerait pas
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Mar 3 Déc - 15:13

a la soupe !!!
fait par mickael



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.

Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


coeur de boeuf, banane ,crevette crue amazonienne, du loup, épinard, prima moulu,ails, jaune oeuf,vitamine, et fer pour cette recette
,mais bon je varie  a chaque fois.
 en proportion c'est simple 500grs pour chaque ingrédients principal


je pourrais donner cette pâtée aux autres aussi même si ils ne sont pas malade par exemple ou ne vaut il mieux pas pour des raisons d'accoutumance comme chez l'homme et le médocs mais de temps en temps  c'est bon

sa marche aussi en preventif .oui faut pas que.sa soit journalier, sinon ça perdra de l'effet .


Perso pas de banane mais des crevettes rose cuite car hélas encore jamais trouver de crues, du lieu noir car poisson pas gras du tout et pas trop cher , fumafer, spiruline et vitamines dont j'ai zapper le nom il faut que je regarde et comme toi en proportion , de l'ail, de granulés, jaune d'oeuf, épinard et coeur de boeuf ou parfois foies de volailles .

autres plats:

 brocolis haricot vert
Épinards , mangue , banane , brocolis , petits pois et carottes pour les végétaux
,etc ..
une gousse d'ai
mettre du poisson blanc et des crevettes
Tu peux mettre des moules à la place du coeur de boeuf.
Le coeur de boeuf est utilisé pour faire grossir le discus depuis longtemps

Ma recette c est 1/4 de coeur de boeuf 1/4 de couleur de volaille 1/4 de grosses crevettes tigrées et 1/ 4 brocolis et d épinards  

Sur les 4 kilos de chaque , je rajoutes 1/2  bananes kilo et 2 oeufs par kilo et 1 cuillerées a soupe d ail en poudre par kilo
Mais une fois adulte tu peux en donner moins et varier avec du poissons blanc ou du couleur de dinde

Il doit avoir du poissons blanc ou des crevettes entières sans la tête , du couleur de boeuf ou du coeur de volaille dans ta pâtée 

Pour le cote compact tu peux ajouter un peu de gélatine agar agar ou deux oeufs entiers par kilo  pour lier le tout
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Mar 3 Déc - 15:32

RECETTES POUR DISCUS SAUVAGES:

cette préparation est particulièrement destiné à vos Discus sauvages.

Elle est la résultante de bien d’essaies pour obtenir un très bon résultat. Respecter les grammages. Les combinaisons sont alors à l’ infini, dans le respect de la sustentation de vos Discus. Distribution de 2 à 8 fois par jour.
Préparation pour 1.1kg de mix, pour Discus.

300 gr de filet de haddock, (cru et tailler en brunoise).
100 gr d’œufs de poisson, (bar, flétan, cabillaud, hareng, saumon etc…
100 gr de tétragone haché, frais, à défaut surgelé.
100 gr de têtes et carapaces de grosses crevettes roses. (Uniquement).
100 gr de petits pois crus (de présence car plus de vitamines).
100 gr de poivrons rouge épluché et tailler en brunoise, orange ou vert.
100 gr de Gammarus, congelés (mélange de Gammarus salés et d’eau douce).
100 gr amorce a poisson contenant chapelure, coprah sec, biscuit graines de lin moulu.
100 gr d’algues type wakamè, ou nori ou dulsè (le mélange des 3 sera un plus).
20 gr de graines de sésame, 20 gr de paprika, 20 gr de curcuma,
10 mg de Lr54-uru, mélange 50 fois plus puissant que la carotte.
10 gr de spiruline, de votre choix (1500 espèces d’algues bleues).
10 gr de levure alimentaire, (bière).
10 gr d’ail. Frais à défaut en poudre.

Quelques explications pour ce mix.

Mix : c’est de le nom pour toutes préparations, composés de plusieurs éléments et mélanger.

Amorce a poisson remplace les détritus dans la nature contenant chapelure, coprah sec, biscuit graines de lin moulu. Conservateur (e200, e260, e280).

Lr54-uru, 10 mg colorant 50 fois plus puissant que la carotte pour les adeptes des poissons colorés cette composition reste de mon domaine et dans le jardin secret de l’Amazonie .il est difficile de mettre au point des composantes multiples. Néanmoins je lâche quelques brides d’informations….

Le lr54 est un mélange "maison" d’acerola, guarana, baies d’aguaymanto, lacuma, yucon en racine, d’uru. Tant de connaissance est la résultante de sortie en forêt amazonienne depuis plus de 10ans. ce mélange peut être fait par vos soins !!!!.

Mais pour nous il y a des boissons plus simples comme le guarana !!.

Les Gammarus : Genre de crustacés, de l'ordre des amphipodes, ils vivent dans la mer ou dans les estuaires, les autres Gammarus dans les eaux douces et propres. Ce qui en fait une nourriture pour tout type de poisson, Contrairement à leur version sèche, les Gammarus congelés sont très riches en protéines et vitamines.

Le haddock est une préparation légèrement salée et fumée d'aiglefin. L'aiglefin préparé en haddock est légèrement salé et fumé et teint au rocou (colorant végétal utilisé également pour colorer des fromages. Le haddock bien frais a une chair blanche et claire. La fraîcheur du filet d'aiglefin se détermine à sa tenue et à sa fermeté ; les filets doivent être translucides; pour notre mix il sera tailler en brunoise et au couteau exclusivement.

Le poisson est un aliment primordial dans l’alimentation aquariophile. La valeur nutritive de cet aliment invite à savoir l'apprécier au mieux. Il faut savoir que la chair du poisson contient énormément de protéines.
Elle est aussi une source importante d'éléments minéraux, dans la mesure où elle renferme de l'iode ou encore du phosphore. La chair du poisson contient également de la vitamine B qui a de nombreux rôles: par exemple, lutter contre les états de stress (B1) et maintenir l'intégrité de notre Discus et contrer l'anémie (B12).


De plus, les poissons gras sont communément bénéfiques à l'organisme. En effet, ils lui apportent beaucoup d'énergie. À noter que dans 100 grammes de hareng, de saumon, de haddock, ou de truite, on peut trouver de 100 à 285 calories en énergie. C'est énorme. De plus, la quantité de fer contenue dans les poissons bleus est non négligeable, tout comme celle des vitamines E, A D.

La tétragone cornue est une plante herbacée de la famille des Aizoacées, originaire de la Nouvelle-Zélande et de nombreuses îles de l'Océan atlantique. Mais elle est appréciée et cultivée depuis longtemps aussi à l'île de la Réunion, où les créoles la désigne très coassement "brède tétragone" ou "zépinard". A bien des égards, c'est un légume absolument remarquable, auquel sa richesse en vitamine C ?et lui confère d'ailleurs des vertus redynamisâtes fort intéressantes pour l’organisme de notre Discus. (Riche en sels minéraux, elle contient aussi les précieuses vitamines B1, B2 et PP).

La spiruline est une algue qui existe telle quelle depuis plus de 3 milliards d'années. Ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, elle appartient à la famille des cyanobactéries ou micro algues bleu-vert. Il existe près de 1 500 espèces d'algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles. La principale espèce actuellement offerte sur le marché est la Spirulina platensis. D’abord cultivée principalement en Californie et à Hawaï, la spiruline est maintenant produite de façon contrôlée partout dans le monde où le climat le permet : Chili, Chine, Cuba, Inde, Afrique de l’Ouest, Grèce (en serres géothermiques), etc. Dans le commerce, la spiruline se présente généralement sous la forme d'une poudre bleu-vert déshydratée,

La spiruline, est faible en calories, elle contient une mine de nutriments dans un très petit volume. Sa teneur peut cependant varier selon son origine géographique, mais aussi selon les procédés de culture, de séchage et de broyage.
La spiruline en générale contient de 55 % à 70 % de protéines d'excellente qualité (proportion des acides aminés et digestibilité optimales), soit de 2,5 g à 3,5 g de protéines par 5 g de poudre.

La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes variés (bêta-carotène principalement, mais aussi crypto xanthine, lutéine, zéaxanthine, etc.), soit autour de 22 mg/5 g. Elle fournit notamment une quantité astronomique de bêta-carotène, soit de 12 000 UI à 25 000 UI par 5 g de poudre.
Elle constitue une excellente source de fer, soit de 3 mg à 8 mg par 5 g.
Elle contient une quantité appréciable d'acide gamma-linoléique (de 40 mg à 50 mg/5 g), un acide gras insaturé de la famille des oméga-6
. Pour en savoir plus sur les oméga-6,

De plus, la spiruline est riche en phycocyanine, le seul pigment bleu naturel pouvant servir de colorant alimentaire et auquel on attribue une activité antioxydant importante. Elle contient également de la chlorophylle et de petites quantités de plusieurs minéraux. En complément de cyano, et de différentes petites algues vertes, le choix est vaste !!!.

Ses écailles sont en forme de peigne, et le bord de celle-ci sont garnies d’épines denticulées, très visible sur des sauvages, le fait de donner de la spiruline, redore et fait étinceler les écailles de vos Discus.(a vos loupe pour observation).

Les écailles de vos Discus vont devenir brillantes et satinées, de par le mucus de protection de celle-ci, les rayons des nageoires vont se décimer comme jamais avec des couleurs en transparence, une puissance décupler à partir du moment où vos Discus s’enfuiront avec un bruit sourd, la préparation de ce mix aura fait effet.
Je mets de l’ail frais comme antihelminthique naturel. L’ail remplace le vermifuge? L’ail est un vermifuge préventif. A défaut d’ail frais, la poudre fera l’affaire. Les divergents menus ne sont pas exostifs et les mélanges sont à l’infini dans l’élaboration d’un rendement raisonnable.
Cette nourriture peut être déposée sur de la mousse (genre et ou type de java) entourant une racine ou une branche (l’attache de cette mousse peut être obtenue par un fin fil de nylon et sur une hauteur de 60 à 80 cent) ne pas hésiter à mettre en complément de la nourriture vivante que les Discus s’empresseront d’aller chercher dans cette mousse voir filamenteuse serait un plus et parfait.
Propriétés du petit pois

Le petit pois frais peut être classé dans la famille des féculents. C’est un légume au même titre que les haricots verts auxquels il ressemble, bien qu’il soit parmi les plus sucrés et donc les plus caloriques. Consommé frais ou en boîte, la valeur nutritionnelle du petit pois est quasiment la même.
Le petit pois contient trois vitamines anti oxydantes, contient du bêta carotène et beaucoup de fibres qui lui valent de figurer parmi les légumes santé.
Le petit pois est très énergétique et reminéralisant. La forte teneur du petit pois en sucre lent lui confère les vertus rassasiantes. Aussi, il est riche en protéines de mauvaise valeur biologique (un facteur limitant qui est la méthionine que contiennent par contre les céréales).
Le petit pois est très riche en fibres, il possède donc sur l’intestin une action laxative.
Enfin, le petit pois participe à l’élimination du cholestérol. Sachez que les petits pois jeunes, tendres et riches en protéines sont mieux supportés sur le plan intestinal que les pois âgés, durs plus riche en lignine irritante. Alors très bon pour notre Discus après essais. Dans la mesure du possible N’offrez jamais plus que la dose prescrite plus haut de petits pois car ils sont très riches en hydrates de Carbonne.(alors pas d’abus !!!).

Composition pour 100 grammes

Le petit pois est le plus énergétique de la plupart des autres légumes avec en moyenne 80 Kcal cru et 60 calories cuit dont 6g de sucre.
Cet index glycémique est bien et permet d’éviter les hausses brutales de la glycémie. Le petit pois est une excellente source de vitamines. Il englobe une très grande variété dont la plus trouvée est du groupe de la vitamine B : vitamine B1 (0,4mg), vitamine B2 (0,1mg), vitamine B3 (2mg), vitamine B5 (0,21mg), vitamine B6 (0,1mg). Aussi, le petit pois englobe d’autres vitamines comme la vitamine C (32mg), vitamine E (0,2mg), Carotènes (380μg).
Par ailleurs, le petit pois participe vigoureusement à la déminéralisation de l’organisme grâce à la présence du potassium (300mg), du phosphore (126mg), du magnésium (34mg), du fer (1,8mg) et du calcium (26mg).
Le petit pois est gorgé de fibres abondantes (6g), la même quantité de protéines végétales qui complémente les protéines des céréales. Enfin, les 100g de petits pois renferment 0,7g de lipides. Le petit pois est donc un légume très complet qui n’a comme seul défaut de faire grossir s’il est consommé en excès. Son association avec du pain et des pâtes renforce son pouvoir nutritionnel en apportant l’acide aminé manquant, non fabriqué par l’organisme humain. Cependant il a des bienfaits notre petit pois.

Grâce à la lutéine et la zéaxanthine, le petit pois est un aliment antioxydant par excellence. Il protège le corps des atteintes causées par les radicaux libres.
il est une bonne source de protéines végétales.

La levure de bière est un aliment naturel d'une exceptionnelle teneur en nombreux éléments vitaux essentiels, notamment en :
1) Protides avec tous les acides aminés indispensables (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine), c'est-à-dire tous ceux que notre organisme est incapable de synthétiser lui-même et qu'il faut donc lui apporter quotidiennement dans notre ration alimentaire.

2) Substances minérales, et plus particulièrement : calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, soufre, qui occupent tous une place essentielle dans le bon fonctionnement des chaînons métaboliques de l'organisme.

3) Vitamines, surtout du groupe B et, pour beaucoup d'entre elles, la levure de bière en constitue la source naturelle la plus riche qui soit, tout spécialement pour la vitamine B1 ou thiamine, la vitamine B2 ou riboflavine, la vitamine B3 (ou PP) ou nicotinamide, la vitamine B5 ou acide pantothénique, la vitamine B6 ou pyridoxine, et la vitamine B8 (ou H) ou biotine. Le tableau ci-dessous illustre d'ailleurs parfaitement cette richesse, en vous signalant au passage que ces quantités sont - en moyenne - cinq à dix fois plus importantes que celles contenues dans les aliments habituels de nos menus quotidiens : pain, céréales,
viandes et volailles, légumes et fruits frais, œufs, fromages et laitages. Délayer avec eau 3cl
Le poivron rouge de préférence, bien sur tous les manuels d’aquariophilies ne jure que par la carotte. Bien que notre Discus sauvage ne consomme pas de carotte dans la nature, et encore moins du poivron, voilà un excellent crinoïde qui va en surprendre plus d’un !! L’évolution de l’aquariophilie passe aussi par la.il faut un temps d’adaptation et le tour est jouer. Des résultats surprenants pour des poissons d’exceptions. Pour les détracteurs, je vous invite à la maison, constaté de vos propres yeux. Des Discus en pleine formes, et ne souffrant d’aucunes pathologies. Le poivron devra être épluché, c’est impératif et tailler en mini brunoise.
Les crevettes : Beaucoup d'espèces sont comestibles et constituent donc des ingrédients de cuisine. La plupart étant dépositoires (se nourrissent de particules déposées sur le fond), elles sont susceptibles de contenir certains polluants qui se déposent sur les fonds où elles vivent : PCB, etc. Certaines espèces ont un taux de cuivre inhabituellement élevé pour des organismes aquatiques. On ne peut pas parler de contamination car il est dû à un pigment sanguin à base de molécules de cuivre, l'hémocyanine, naturellement produit par la crevette. Certains attribuent la coloration en orange de la crevette dite rose au moment de la cuisson à la forte teneur en cuivre de l'animal. Cependant, cette couleur provient en réalité de l'astaxanthine, dont la molécule, ne présente aucune trace de cuivre. Dans cette préparation broyer au cutter.

Enfin il sera encore possible et toujours en complément de faire des infusoires à profusion et des amicules, des algues chlorella, des aselles, des cyclops, des daphnies, des gammares, des ostracodes, des paramécies des rotifères, des tubifex, des vers aquatique, des branchions, des drosophiles etc.… du frais, un maximum, avec décontamination c’est possible pour certaines d’entre eux.
Bien sûr je vais aussi souvent que je le peux en amazonie pour l’observation des Discus sauvages, de ses prédateurs et du biotope.il n’en demeure pas moins les compléments d’informations que nous pouvons recoupés en temps voulus, pour la plus grande satisfaction d’un aquariophile contemplant son bac assis dans son fauteuil.

Avec mes respects pour les baroudeurs que nous avons précédés et suivis.
William G. R. Crampton
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Mar 3 Déc - 16:51

Que mangent mes Discus ?
 



        Citation :

        • de la pâtée "maison" (essentiellement),
        • des vers de vase (congelés),
        • des artémias (congelés),
        • des granulés,
        • de la nourriture vivante (quand l'occasion se présente)
En quelle quantité ?
 
Le matin et le soir : 1/2 cm3 environ de pâtée "maison" (par discus)...
Le midi : des granulés.
 
 
Recette type pour la pâtée "maison"
Coeur de boeuf (ou de dinde) cru haché ou filet de poisson maigre . . . . . . . . .
500 g
Epinards cuits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
200 g
Superlevure (paillettes) ou Germe de blé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
75 g
Aliment complet pour poissons d'ornement en paillettes (genre "Tetramin") . . .
20 g
1 oeuf entier
25 gouttes de solution polyvitaminée ou 2 ampoules de vitamines B12 (achetés en pharmacie)
ou mieux 1 petite cuillère à café de spiruline en poudre (magasin "bio")
Le tout, bien mélangé, est haché finement, puis congelé en plaques de 0,5 cm d'épaisseur. (J'utilise des sacs congélation 18 x 20 cm).
Quand la pâtée est congelée, je la découpe par avance en petits carrés de 1 cm que je maintiens au congélateur dans une petite boite "alimentaire".
Le moment venu, il me reste à distribuer par poisson, 1 morceau non décongelé (pour ne pas troubler l'eau). (Certains "spécialistes" me disent que "c'est pas bien" d'opérer ainsi ...?)
Ceci est un exemple et doit servir de base : le Discus étant un poisson omnivore, j'ajoute en fonction de mon humeur et de mes disponibilités : des moules et crevettes cuites surgelées, quelques carottes (cuites), une banane, etc....
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Mer 15 Jan - 11:48

vers de grindal pour

fait par yann34 de chez posseidon club

technique pour la culture des vers de grindal

culture : dans deux boites plastique avec couvercle(pas fermé, juste posé)

support: sphaigne

nourriture: flocons d'avoine mixés tres tres tres tres fin


je tourne avec deux boites qui nourrissent en alternance tous mes petits alevins(- de 3 cm) toutes les six a huit heures


confection de petites plaquettes en verre collé pour mieux voir les vers se nourrir et ainsi mieux savoir quand on peut prélever.

Introduire la souche de grindal,
mouiller les plaquettes ,saupoudrer de flocons d'avoine mixés en tres faible quantité,et refermer la boite.nourrir tous les jours en tres faible quantité(tres important sinon risque de moissisures au depart de la boite et apres c'est foutu;moissisure= mort des grindals),au bout de quelques jours vous commencez a voir ces tout petit vers de la taille d'un cheveu et de0,5 a 1cm ,s'agglutiner les un contre les autres sur les plaquettes de verres,c'est là que l'on va commencer a pouvoir prelever les vers et a nourrir toute la boite


pour le prelevement,je ne m'embete pas avec un pinceau;je prends un petit recipient rempli d'eau et je trempe mes plaquettes dedans,les grindals tombent au fond ,je les preleve ensuite a la seringue et ainsi donner la quantité voulu
il faut que la sphaigne soit legerement humide et pour les plaquettes si elles sont mouillées
ca va te tenir ton support en permanence avec le bon taux d'humidité et cela permet aussi que le flocon d'avoine,ou autre tienne sur la plaquette


petite colonie de vers(sous la plaquette)

repositionnement des plaquettes en les deplacant

les vers se regoupent en inclinant legerement le recipient


prelevement a la seringue

distribution pondoir(alevins 0,5cm)

distribution alevins de 1 à 2cm(eux bouffent tout le reste,donc pas de seringue)


les sphaignes sont laves sous le robinet en ayant prealablement prelevé quelques grindals(suivant la meme technique que plus haut)avant le lavage pour pouvoir les reinjecter dans la sphaigne propre en gros quand on commence a voir une baisse de la production(2 a 3 mois peut etre plus,peut etre moins )
PS:les supports ont ete lavés il y a trois jours d'ou le nombre peu imposant de grindal sur les plaquettes
 

2 jrs plus tard,c'est deja mieux


et sous la plaquette,ca grouille



miam miam




 


les deux boites tournent depuis dix jours ,une des deux tourne
moins bien que l'autre mais c'est quand meme pas mal.


celle qui produit le plus:



belles plaquettes,vont s'régaler mes petits.............miam........




si ça moisit c'est qu'il n'y a pas assez de vers dans ta culture, il faut centré au départ les vers dans la sphaigne et nourrir peu, on voit ensuite la collonie se développer, et on nourrit plus largement.
Bravo Yann pour le succés de cet élevage...

pour  la sphaigne

on en trouve en belgique ou a besiers

Tu as de la sphaigne a Beziers en ville chez le gars qui fait de la culture hydroponique Jungle je sais plus quoi (j'ai bouffé le nom).


___________________

autre recette idem


Pour les vers aquatiques, et dans le but que la population se refasse, il ne faut pas trop souvent les récolter...

Une recette pour les grindalls:

- Un récipient plastique (style bac à glace)
- Soit: de la ouate, de la mousse de forêt; de la laine synthetique
- un peu d'eau
- des croquettes pour chat ou pour chien; ou du pain dur
- du lait.
- un morceau de terre cuite
- un morceau de verre

Tu nettoies bien ta boite, tu mets un fond d'eau. Tu mets de la ouate (ou laine, ou mousse) bien propre dedans.
Tu mets le morceau de terre cuite propre dessus
tu fais tremper ton pain ou tes croquettes dans le lait.
tu mets les croquettes ou ton pain sur la terre cuite
tu mets le morceau de verre sur les croquettes ou le pain.

Tu refermes la boite, en ayant pris soin de faire des aérations dans le couvercle...

Vérifie bien que la nourriture ne pourri pas (cela m'est arrivé avec le pain...)
Et redonne à manger a tes grindalls dés qu'il n'y a plus rien

Et surtout, ne polue pas ta souche avec autre chose (microverzs, par exemple)

Johan
 
Par contre j'ai un truc pas mal : quand les grindals arrêtent de produire (ça arrive périodiquement), on peut mettre à flotter un petit tamis carré vert pour artémias (pas le plus fin mais juste au dessus) remplis d'enchytrés. Seuls les plus fins (de la taille des grindals adultes) passent à travers et descendent doucement dans l'eau. Ca marche bien. Pour faire flotter le tamis, il suffit de découper un trou carré dans un bout de polystyrène de 1 cm d'épaisseur et d'y encastrer le tamis jusqu'à ce qu'il touche le niveau de l'eau.

on mets les vers sur la mousse.

Quand je fait des trous dans le couvercle d'une boîte pour y élever des vers, je colle un morceau de collant nylon par-dessus les trous pour éviter (ou retarder) l'invasion par des parasites, acariens etc...

Ben moi les grindales ca tourne à plein régime et c'est mon régime de base (enfin pour mes écailes).

Juste 2-3 astuce pour éviter les galères
-la boite doit être aéreé mais pas trop sinon le support sèche trop vite
-ne surtout pas trop nourrir sinon tout pourri
-le soleil ne doit pas taper en direct dessus

autre facon:


Nourriture vivante - ELEVAGE DE VERS GRINDAL   Dim 6 Fév - 17:31


Les vers Grindal sont une très bonne nourriture vivante pour nos amis les écailles. Ce sont des petits vers blanc d'environ 1,6 cm qui sont facile à nourrir et assez facile d'élevage. Idéalement, une fois que la première souche à pris, on fera une seconde boîte pas sécurité !

Ils peuvent nourrir vos poissons jusqu'à 2 fois par semaine, pas plus, car le Grindal est un vers riche qui pourrait faire grossir vos poissons et lui causer, par ce fait, des tas de problème.

Le matos :
- la souche bien évidemment
- une boite d'environ 1 litre, genre bac à glace avec son couvercle bien propre
- un support pour la culture naturel comme de la sphaigne des bois ou de la mousse qu'on trouve dans la pelouse, qu'on aura soigneusement nettoyé, soit en la faisant sécher, soit en la noyant au moins une heure pour éliminer tout les indésirable comme les araignées OU synthétique comme de la laine acrylique foncée, du perlon de couleur
- de l'eau, certain mettent de l'eau d'aquarium, d'autre de l'eau du robinet. Pour cette dernière, il est préférable de la laisser reposer 24h à température ambiante pour faire partir le chlore
- un morceau de terre cuite de pot de fleur, de préférence jamais utilisé
- une lame de verre, de microscope par exemple ou un bout de plastique d'une boîte de coton tige
- de la nourriture pour les grindal (voir ci dessous)

La bouffe pour les pitis grindalounet :
Il ne sont pas difficile et mangent beaucoup de chose. Il faut faire très attention à ne pas laisser la nourriture moisir et ne pas en mettre trop. Il vaut mieux en mettre plusieurs fois par semaine que de prendre le risque de la laisser moisir.
Pour la nourriture, vous pouvez leur donner :
- du pain dur ou des biscottes trempé dans du lait,
- de la purée, des pâtes cuite
- des flocons d'avoine, des croquettes pour chats ou chien, de la farine noire (sarrasin) qu'il est préférable de mettre au congèle au moins 24 h afin d'éviter la contamination de la culture par les acariens

Installation du bazar :
Dans la boite, mettez le support de culture que vous aurez choisi, sur 2 à 4 cm grand maxi sans que cela ne touche le couvercle, c'est très important. Humidifiez le bien et laissez dans le fond de la boite environ 1 mm d'eau. Le support devra être constamment humide, ne jamais sécher, sinon, adieu la culture.

Posez sur votre support le morceaux de terre cuite, mettez-y la nourriture choisi. Pour l'instant, vous n'êtes pas obligé de mettre la lame de verre, car avant de prélever, il faudra attendre environ 2 à 3 semaines que la culture prenne bien. Quand ça sera le cas, vous poserez la lame directement sur la nourriture, elle servira pour prélever les vers pour vos poissons (voir ci dessous). Ensuite, mettez la souche sur votre support de culture, les Grindal vont migrer tout seul comme des grands ^^

Prenez le couvercle et avec une aiguille fine, faites des petit trous. Plus petit ils sont, mieux c'est car ainsi vous protégez votre culture d'une invasion éventuelles de moucheron par exemple ! Faites en suffisamment pour que la culture respire bien et fermez.

Rangez la boîte à l'emplacement que vous lui aurez choisi et laisser là tranquille jusqu'au lendemain. Vérifiez chaque jours votre culture dans les premiers jours afin d'ajuster la dose de nourriture et de retirer les moisissure éventuelles et ajustez l'humidité si nécessaire. Par la suite, une fois que vous aurez pris le coup, un coup d'oeil tout les 2 ou 3 jours pour les nourrirent devrait suffire.

Les acariens :
Si vous constatez des sortes de petites araignées blanches ou poins blanc dans votre culture, c'est qu'il y a des acariens. S'ils sont en petits nombre, la culture ne risque rien, cependant, si vous nourrissez trop les vers, les acariens risque de proliférer au dépends des Grindal. L'une des solutions pour en venir à bout est de noyer la culture avec de l'eau reposée pendant quelques heures, les vers vont tomber au fond de la boite, tandis que les acariens vont flotter. On peut ensuite renverser l'eau et les acariens avec et éventuellement renouveler l'opération ou alors récupérer les vers en bas et les repiquer dans un support propre. Ensuite, il faudra vérifier chaque jours, voir plusieurs fois par jours que les acariens ne "reviennent" pas. Si vous en voyez quelques uns sur le morceaux de terre cuite, vous pouvez les retirer avec un pinceaux à poils dur qu'on appelle aussi brosse.

La distribution à nos amis les poissons :
Selon la quantité que vous avez à distribuez, vous pouvez soit mettre directement la lame de verre ou de plastique dans le bac et la secouer ou si vous voulez en distribuer moins, prendre les vers sur la lame avec un pinceaux souple et le secouer dans le bac. Attention, le pinceau doit être parfaitement propre et ne servir qu'aux vers Grindal et être rincé à l'eau courante entre deux distributions. Parfois, certaine personnes parasite leur culture avec des micro vers à causes des pinceaux, alors prudence. Préférez en mettre plusieurs fois un peu que trop d'un coup, car les vers tombent au sol, certes doucement, mais quand même. Ils doivent profiter à vois poissons et pas au sol du bac dans lequel ils pourraient tenter de s'y enfouir. Bon, en général, ils n'ont pas le temps de voir venir que hop, ils sont déjà dans le bidon de nos chères écailles :D

Autre conseils, laver vous toujours soigneusement les mains entre chaque manipulation de bestioles différente afin d'éviter là encore des parasitages accidentels.

Nettoyage de la culture :
Quand votre support sera sale, vous devrai le nettoyer. Pour ce faire, vous pouvez très bien utiliser la même méthode que pour vous débarrasser des acariens. Les vers survivent 24h sans problème dans l'eau, mais pensez à toujours utilisé de l'eau reposée. Au bout d'un moment, la culture va "vieillir" et il faudra faire un repiquage sur un support propre.

Pensez à faire une seconde boite d'élevage pour vous éviter de perdre votre souche en cas de problème, c'est plus prudent !

Bon, j'espère n'avoir rien oublié :D
Bon élevage ;)


- 1 boite d’un litre environ type boite de glace surgeler, boite de traiteur avec un couvercle percer de petit troue pour l’aération

- un support pour la culture, soit de la laine 100% acrylique (pas de laine naturelle sinon elle va se dégrader), ou de la mousse des bois ( mousse qu’il y a dans la pelouse) qu’il faut bien laver avant utilisation pour enlever tout les insecte indésirable, ou du perlon mais se sera plus difficile de voir les vers qui sont blanc.

- Une lame de verre ou de plastic pour la récolte et la distribution des vers.

- 1 support pour nourrire les vers, un éclat de pot en terre en cuite qui a l’avantage de garder l’humidité.

- de la nourriture: Flocons d’avoine, croquette pour chiens ou chat, patte cuite, purée,

Pour les croquette pour chat ou de chien il est conseiller de les mettre au congelateur 24h avant pour eliminer la pluspart des bacterie et les acariens qui peuve parasiter votre culture.(Vous aurez plus de risque d'avoir des acariens avec les croquette emballer dans des sac en papier)

Préparation
Prendre la boite en plastique avec le couvercle percer plusieurs troue dans le couvercle pour l’aération, y placer la laine ou tout autre support sur 1 ou 2 cm ensuite bien humidifier le support.

Place le bout de terre cuite au milieu de la boite qui servira à déposer la nourriture pour les vers.

Mettre très peu de nourriture au milieu

Recouvrir la nourriture avec la lame en plastic.

Et arroser avec un peu d'eau la nourriture,

Culture :
Placer la souche de vers grindal sur le morceaux de terre cuite et y a plus cas attendre,

Au début il se peu que vous ne voyer pas beaucoup de vers mais c’est normal il seront cacher dans la pelote de laine il leur faut un peu de temps pour aller sur la nourriture et se reproduire.

Au début il faut mettre très peu de nourriture pour éviter quel moisisse,
Il faudra augmenter la dose au fur et a mesure,
Quand il n’y a plus de nourriture sur le morceaux de terre cuite il suffira d’en remettre et d’arroser un peu a chaque fois (chez moi j’en remets tous les 3 ou 4 jours.
Il faut aussi surveiller à ce que la culture soit toujours humide, le mieux c’est qu’il y et un peu d’eau au fond du bac (1mm d‘eau suffit).
La temperature doit etre entre 18/28°c pour les vers, la lumiere n'as pas d'importance.

Prélèvement:
Dans environ 2 ou 3 semaine quand il y aura assez de vers vous pourrez commencer à nourrire vos poissons avec ou faire un deuxième boite de culture. Si vous prélever des vers des le débuts votre souche aura plus de mal a ce develloper.

Pour prélever les vers c’est simple il suffit d’attraper la lame de plastic qui sera pleine de vers et de la plonger dans l’aquarium.

Pour des prélèvement plus petit il suffit de prendre la lame de plastique et de récolter les vers avec un coton tige ou un pinceaux.

Photo
Lame pour la recolte des vers

Elevage de vers grindal dans un bac a glace de 1l,comme supports de lamousse des bois, on peux voir le morceaux de terre cuite, la nourriture et au-dessus la lame en plastisque pleine de vers.

Autre boite d‘elevage


Les probleme:
Les acariens:

Les acariens viennent le plus souvent par la nourriture qui en contient, et le plus souvent par les croquettes que l’on donne au grindal.

Les acariens ressemblent à des petite araignée blanche de la taille d’une tête d’épingle qui se promène sur la nourriture ont les distingue très bien des vers, il est normal d’en voir quelques-uns un au milieu des grindal, mais s’il devienne trop nombreux le nombre de grindal va diminuer il faudra alors essayer de s’en débarrasser.

Quand le nombre de grindal diminue les acariens on tendance a se develloper plus vite, il faut faire attention a ne pas trop nourrir les grindal pour ne pas favoriser les acariens la nourriture distribuer doit être manger en 2/3 jours.

Pour éviter d’en avoir on peu passer la nourriture au congélateur pendant 24h ou au micro ondes pendant quelque minute, dans les deux cas il faudra attendre que la nourriture soit à température ambiante pour la distribuer au grindal.

Pour s’en débarrasser il faut noyer la culture dans l’eau pendant quelques heures au maximum 24h sinon les grindal vont mourir. Les acariens vont se retrouver à la surface et il suffira de vider l’eau en trop pour les faire partir mais il restera quand même assez de grindal pour relancer la culture.
Les petits points blanc se sont les acariens.

Le nombre de grindal n’augmente pas ou diminue:

Les grindal pour se reproduire on besoin de nourriture et d’humidité et que le substrat soit relativement propre.

Si leur nombre n’augmente pas cela peu venir d’un manque de nourriture ou que la nourriture ne leur plait pas, il faut que la nourriture soit humide et quel ne moisisse pas sinon les vers n’y toucheront pas d’où leur diminution. Si la nourriture ne leur convient pas ou s’il n’a plus de nourriture il retourneront dans le substrat.

Après quelques mois environ si leur nombre diminue c’est que le substrat devient trop « sale », il faut alors le nettoyer, pour sa il faut le passer sous l’eau (d’un aquarium de préférence lors d’un changement d’eau car l‘eau froide du robinet va tuer les vers) pour supprimer le maximum de saleté, et ensuite de remettre l’élevage en route de toute façon il restera suffisamment de vers dans le substrat pour que la souche reprenne. Il est quand même conseiller d’avoir plusieurs élevage en même au cas il y aura disparition d’une souche.

Voilà les seul problème que j’ai rencontrer chez moi.

Ou trouver une souche de vers grindal
Vous pourrez trouver des souches de vers grindal ou d'autres nourriture vivante pour vos poissons sur la boutique d'aqualiment :

http://www.aqualiment.com/osc/

Nouvelle Photo¨
Photo de grindal taille reels




on voit bien la mousse qui tapisse le fond de la boîte, le morceaux de terre cuite, la lame pour la récolte de vers propre et la touffe de laine qui est en fait le support qui contient la souche de vers grindal.


source : http://www.aquabase.org/articles/html.php3/nourriture-vivante-elevage-vers-grindal=958.html
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
papybl
Admin
avatar

Localisation : 49500 segré
Age : 70
Messages : 14123

MessageSujet: Re: recettes pour poissons   Mer 15 Jan - 23:45

un vrai passe-temps cet élevage....
profitable pour nos alevins!!

_________________
                

  sans votre participation ce forum n'existerait pas
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: recettes pour poissons   

Revenir en haut Aller en bas
 
recettes pour poissons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recettes pour votre machine à pain
» Adapter les recettes pour la mijoteuse
» Recettes pour quand il fait chaud
» quelles sont vos recettes pour l'organisation ?
» recettes pour poissons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ANIMAUX ET L'AMITIE :: Au coin du feu les animaux et l'amitié :: cuisine :: Recettes pour nos compagnons-
Sauter vers: