LES ANIMAUX ET L'AMITIE
bienvenu sur le forum LES ANIMAUX ET L'AMITIE
forum en vacances

LES ANIMAUX ET L'AMITIE

* * * Bienvenue sur le Forum : LES ANIMAUX ET L'AMITIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  partenairespartenaires  
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 origine de la galette des rois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzoute91

avatar

Localisation : pyrenees oriantales 66
Age : 61
Messages : 12483

MessageSujet: origine de la galette des rois   Mer 8 Déc - 17:05


L E J O U R D E S R O I S



Épiphanie, du grec epiphaneia "apparition, manifestation", se fête le 6 janvier ou le dimanche le plus proche.

Les 12 jours qui séparent Noël de l'Epiphanie présagent les 12 mois de l'année à venir.

La tradition veut que l'on partage ce jour-là une galette des rois où est dissimulée une fève.
Origines:
Dernier jour des fêtes du solstice d'hiver, depuis l'Antiquité on a toujours célébré cette journée de passage à des jours plus longs. Au IVème siècle, ce jour de l'Épiphanie devint en Occident jour de l'Adoration des Mages.

Pour les Chrétiens d'Orient, cette fête importante, surtout en Ethiopie, a lieu le 19 janvier : on l'appelle Théophanie.

On commémore également le jour de l'Epiphanie, le baptême du Christ et le miracle de Cana où Jésus-Christ changea l'eau en vin.

Pour l'église orthodoxe, il s'agit de la fête de la bénédiction des eaux, symbole du renouveau.
Les Mages
L'Evangile de Saint Matthieu rapporte que les Mages, guidés par une étoile, sont venus adorer Jésus et lui offrir de l'or, de l'encens et de la myrrhe (résine aromatique au parfum âcre fournie par le balsamier). L'Evangile ne révèle ni le nombre exact, ni le nom des Mages.

Au IIème siècle, Origène, philosophe et théologien fixe à trois ces astrologues et les ont faits rois conformément à la prophétie d'Isaïe.

Un érudit anglais du VIIIème siècle, donna un nom et une apparence aux Rois Mages : Melchior, à la longue barbe ; Gaspar, imberbe et Balthazar, noir et barbu. On dit qu'ils représentent les trois âges de la vie et les trois continents alors connus (Melchior pour l'Europe, Gaspar pour l'Asie et Balthazar pour l' Afrique).

Les reliques des Rois Mages sont conservées dans la cathédrale de Cologne.
Le Roi
La fête de l'Épiphanie est l'occasion d'un repas où l'on "tire un roi" au moyen d'une fève cachée dans un gâteau. Cette tradition n'a pas de rapport avec la fête religieuse, si ce n'est qu'au Moyen Age le clergé tirait au sort la personne qui jouait le Roi des rois dans les pièces de théâtre religieuses.
Cette coutume pourrait venir des saturnales romaines durant lesquelles on tirait au sort le "roi" du jour" : lors d'immenses banquets qui mêlaient indifféremment les nobles romains et leurs esclaves, le roi de la table, quelque soit son statut social, était alors élu à l'aide d'une fève cachée dans une galette et avait tous les droits.
La Galette et la Fève
On ne connaît pas exactement l'origine de la galette. Déjà, durant les Saturnales, fête pré-chrétienne, le roi du jour était tiré au sort et détenait le pouvoir durant toute la durée du repas.

La galette traditionnelle est en pâte feuilletée, souvent fourrée de frangipane. En Provence, c'est une couronne briochée, fourrée aux fruits secs, appelée "Royaume".

Déjà les Grecs élisaient leurs magistrats avec une fève. A l'origine la fève de la galette était une graine, mais elle a été remplacée par un sujet moins digeste en porcelaine. En effet, le roi étant tenu d'offrir à boire aux autres convives, certains avalaient la fève pour éviter la dépense.

Le partage de la galette et la distribution des parts devaient être accomplis selon un rituel particulier : l'enfant le plus jeune de la famille se dissimulait sous la table. La maîtresse de maison l'interrogeait alors : "Phoebe Domine" : "Pour qui cette part ?" ; l'enfant désignait tour à tour chaque convive. La coutume voulait que l'on laisse une part "la part du pauvre "pour tout visiteur surprise". Celui que le sort élisait devenait roi et choisissait sa reine.

Symbole de fécondité, la fève promet à celui qui la trouve chance, richesse, pouvoir et vertu.

Une légende dit que "Peau d'Ane", glissant sa bague dans le gâteau d'amour, avait été l'instigatrice de cette plaisante coutume.

Les premières fèves en porcelaine de Saxe datent de 1875.
Autres traditions
La Befana : en Italie et en Suisse méridionale, une sorcière, la Befana, se déplace sur son balai, pendant la nuit de l'Épiphanie, et apporte des cadeaux aux enfants sages et du charbon aux enfants désobéissants.

En Espagne et en Amérique latine, les Rois mages jouent le rôle du Père Noël.

Les initiales des Mages et la date de l'année sont inscrites à la craie rouge sur les portes des maisons du sud de l'Allemagne et en Autriche pour leur assurer protection.
Recettes

Galette à la frangipane
Galette aux fruits secs
Gâteau d'Epiphanie
Galette au chocolat
Galette fourrée à la banane
Avec vos galettes, optez pour des vins blancs servis frais, légèrement sirupeux (comme le Monbazillac) ou au contraire très secs, des pétillants (Vouvray ou Champagne) ou du cidre brut.



ORIGINE DE LA GALETTE :
Si l'Épiphanie est une fête religieuse, l'origine de la galette des rois est, elle, totalement païenne. Elle trouve son origine dans la fête romaine des saturnales. La tradition romaine voulait qu'à l'occasion des saturnales, un roi soit élu parmi les jeunes soldats. "Ce roi " pouvait alors commander tout ce qu'il lui plaisait. Cette tradition a évolué et a perduré au cours des siècles en trouvant sa place le jour de l'Épiphanie.

LA FÈVE:

Déjà les Grecs élisaient leurs magistrats avec une fève. À l'origine, la fève de la galette était une graine, mais elle a été remplacée par un sujet moins digeste en porcelaine. En effet, le roi étant tenu d'offrir à boire aux autres convives, certains avalaient la fève pour éviter la dépense.
Le partage de la galette et la distribution des parts devaient être accomplis selon un rituel particulier : l'enfant le plus jeune de la famille se dissimulait sous la table. La maîtresse de maison l'interrogeait alors : "Phoebe Domine" : "Pour qui cette part ?" ; l'enfant désignait tour à tour chaque convive. La coutume voulait que l'on laisse une part : la part du pauvre, pour tout visiteur surprise. Celui que le sort élisait devenait roi et choisissait sa reine.
Symbole de fécondité, la fève promet à celui qui la trouve chance, richesse, pouvoir et vertu.
Une légende dit que "Peau d'Ane", glissant sa bague dans le gâteau d'amour, avait été l'instigatrice de cette plaisante coutume.
Les premières fèves en porcelaine de Saxe datent de 1875.





Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
 
origine de la galette des rois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la galette des rois
» Galette des rois
» Galette des rois fourrée au chocolat
» Galette des rois
» Galette des rois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ANIMAUX ET L'AMITIE :: Au coin du feu les animaux et l'amitié :: origines des fetes-
Sauter vers: