LES ANIMAUX ET L'AMITIE
bienvenu sur le forum LES ANIMAUX ET L'AMITIE
pensez à accepter la charte du forum, et faire une présentation pour devenir un membre actif et pouvoir lire et poster sur tout le forum

LES ANIMAUX ET L'AMITIE

* * * Bienvenue sur le Forum : LES ANIMAUX ET L'AMITIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  partenairespartenaires  
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Notre livre d’or

  Image hébergée par servimg.com
Partagez | 
 

 anatomie souris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zouzoute91
Admin


Localisation: pyrenees oriantales 66
Age: 58
Messages: 12497

MessageSujet: anatomie souris.   Mar 21 Sep - 11:08

anatomie dune souris
le corps

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
squelette d une souris

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

VIDEOS:

détacher la peau
ouvrir l'abdomen
découvrir les organes génitaux
le thorax
le cerveau



A/ DISSECTION D’UN MAMMIFERE : LA SOURIS

L’observation générale d’une souris nous permet de constater que son corps comprend trois parties principales distinctes les unes des autres . Ce sont :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- la tête plus ou moins allongée qui comporte deux yeux, deux oreilles et un museau..........
- Le tronc
- Les membres dont deux membres antérieurs, ceux situés près de la tête et deux membres postérieurs.
L’ensemble du corps d’une souris est recouvert par les poils. Sous les poils, se trouve un organe appelé la peau.


La dissection d’une souris révèle à l’observation que la chair est formée de muscles. Lorsqu’on dégage les muscles, on constate l’existence d’éléments rigides et blanchâtres appelés os dont l’ensemble constitue le squelette de la souris.
La dissection du crâne d’une souris montre qu’il est creusé d’une cavité dans laquelle loge une substance molle, blanchâtre : C'est l’encéphale communément appelé cerveau.
L'ouverture du tronc permet de constater que celui-ci est divisé en deux compartiments par une membrane appelée diaphragme. Dans la cavité du côté du crâne appelé cage thoracique se trouvent le cœur, les poumons, la trachée artère, l’œsophage…
Dans la deuxième cavité, appelée cavité abdominale se trouvent l’estomac, l’intestin, le foie, la rate, le pancréas, les reins, la vessie…

B/ STRUCTURE MICROSCOPIQUE DES ANIMAUX : TISSUS ET CELLULES


1) Les cellules de l’épithélium buccal de l’homme
Lorsqu’on gratte la face interne de la joue avec un ongle bien propre, on recueille une substance grisâtre que l’on dépose dans une goutte d’eau placée sur une lame. L’ensemble est recouvert d’une lamelle et observé au microscope. L’observation de cette préparation montre des éléments de forme plus ou moins allongé et collés les uns aux autres : ce sont les cellules.
Une cellule est l’unité anatomique et physiologique de tout être vivant. Elle comprend en général :
- une membrane dite cytoplasmique ou membrane plasmique. .
- un noyau
- un cytoplasme contenant les organites cellulaires.
Le diamètre d’une cellule est de quelques micromètres(un micromètre = 10-6m)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fragment de l'épithélium(cellules soudées)


Cellules de l’épithélium buccal de l’homme



2) Généralisation et définition
a) Généralisation
Le corps de l’homme, tout comme celui de la souris, du lapin ou de la vache… est formé d’organes. C’est pourquoi dit-on que c’est un organisme. Les organes sont constitués de tissus(tissus épithéliaux, tissus conjonctifs, tissus nerveux, tissus musculaires, tissus sanguins, tissus osseux…)
Les tissus sont formés à leur tour de cellules. Lorsqu’un animal est formé de plusieurs cellules comme l’homme, la souris, le chat…, on les appelle des Métazoaires. Tout animal formé d’une seule cellule est appelé protozoaire. Exemple: l’amibe, les champignons, la lévure, les bactéries les virus.........
b) Appareil ou système
Les organes sont groupés en appareil autrement dit, un appareil ou système est un ensemble d’organes qui concourent à la même fonction.
Chez l’homme, on distingue plusieurs appareils. Ainsi, on a : l’appareil squelettique, le système musculaire, l’appareil respiratoire, l’appareil digestif, l’appareil circulatoire, l’appareil excréteur, le système nerveux, le système tégumentaire(peau, poil), l’appareil reproducteur(mâle ou femelle).

c) Les fonctions
Les différents appareils ou systèmes d’un mammifère sont groupés en trois fonctions :
-La fonction de relation
-La fonction de nutrition
-La fonction de reproduction

* Les fonctions de relation
Elles mettent l’organisme en contact ou en relation ou en communication avec ce qui l’entoure. Ces fonctions sont assurées par les appareils suivants : squelettique, musculaire, appareil tégumentaire et le système nerveux.

* Les fonctions de nutrition
Elles assurent la croissance et l’entretien de l’organisme. Les appareils qui participent à ces fonctions sont : appareil digestif, circulatoire, respiratoire, excréteur.

* Les fonctions de reproduction
Elles assurent la reproduction et la pérennisation de l’espèce. Ces fonctions sont assurées par les appareils reproducteurs(mâle et femelle)

Conclusion
L’observation générale d’un mammifère montre qu’il est formé de trois parties : la tête, le tronc, les membres.
La dissection d’un mammifère dans notre cas, la souris permet d’observer des pièces appelées organes. Ces organes sont constitués de tissus, les tissus formés de cellules. Les organes sont groupés en appareils ou systèmes et les appareils se regroupent en fonctions qui sont :
- les fonctions de relation
- les fonctions de reproduction
- les fonctions de relation
On peut donc résumer le lien entre ces différentes structures de la façon suivante :


Cellules ® ®tissus® ® organes® ® appareils ou systèmes ® ®fonction

Anatomie, histologie et cytologie animales


Dissection de l'appareil reproducteur de la souris mâle : les glandes Tyson sont bien visibles, les testicules sont encore dans les poches scrotales.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



anatomie externe.

Le corps de la souris comprend les trois parties caractéristiques du corps des vertébrés: la tête, le tronc et la queue.
La tête est attachée au tronc par le cou. On y observe la bouche et les narines, entre les deux, une fente coupe la lèvre supérieure pour découvrir les incisives supérieures typiques du rongeur. On voit les yeux, les pavillons des oreilles qui abritent les conduits auditifs externes, et les vibrisses, longs poils (moustaches) tactile.
Le tronc porte deux paires de membres pentadactyles (à cinq doigts). Chez la femelle, on découvre parfois, cinq paires de mamelles ventrales, bien cachées dans la pilosité et insérées le long de deux courbes fictives allant chacune de l'insertion d'un membre antérieur vers celle du membre postérieur du même côté. Ventralement, à la base de la queue, il y a l'anus et plus ventralement encore, les orifices uro-génitaux.
Chez la femelle, la vulve dans laquelle s'ouvre le vagin est séparée de l'anus par le périné. Dans la partie antérieure de la vulve, l'urètre communique avec l'extérieur un peu en arrière du clitoris.
Chez le mâle, ventralement par rapport à l'anus on voit un repli cutané, le prépuce, où s'ouvre l'orifice préputial par lequel le pénis fait saillie au moment de l'érection. Latéralement et de part et d'autre, on voit sous la peau deux extensions de la cavité abdominale, les bourses: elles contiennent les testicules quand la souris les y pousse. Dès qu'un mâle agressif approche, elle les tire des bourses pour les abriter dans la cavité péritonéale. La queue est recouverte d'écailles cornées épidermiques entre lesquelles s'insèrent de rares poils courts. Les poils qui couvrent la plus grande partie du corps sont une caractéristique des mammifères








4. anatomie interne.


1. Positionnement et tégument.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Placez le cadavre de la souris face dorsale contre le fond du bac. Etendez-le comme indiqué sur la figure, les pattes en abduction (c'est à dire écartées du tronc). Epinglez-les en inclinant les aiguilles de telle sorte qu'elles ne gênent pas l'utilisation de vos instruments.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le premier schéma de la figure ci-dessus vous indique l'orientation de l'animal. L'extrémité du museau définit l'extrémité antérieure, celle de la queue, l'extrémité postérieure; la droite et la gauche sont celles de l'animal et pas les vôtres. Vous voyez la face ventrale de l'animal. Ces orientations sont celles qu'on utilise en anatomie. Au cours de la description qui suit, nous les utiliserons strictement. A titre d'exemple, quand nous écrirons "d'arrière en avant", cela signifiera " de la queue vers le crâne" et pas de la face ventrale vers la face dorsale.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ouvrez une boutonnière cutanée, sur la ligne médio-ventrale du tronc, 0.5 cm en avant de l'orifice urinaire. Dans ce but, à l'aide de la pince, saisissez la peau à cet endroit et soulevez-la. Ne soulevez pas les plans sous jacents à la peau. Avec les petits ciseaux faites ensuite une petite entaille transversale en forme de boutonnière. A partir de la boutonnière, vous allez dépiauter la souris en utilisant la sonde cannelée et les ciseaux, suivant les indications de la figure ci-dessus. Introduisez la sonde cannelée sous la peau par la boutonnière, vers l'extrémité antérieure de la souris.

Découpez la peau jusqu'à la mâchoire inférieure. Parfois il faut pousser fort. Faîtes de même vers l'extrémité des membres antérieurs et des membres postérieurs. Ensuite, en tirant avec les doigts et quand il y a résistance, en utilisant les ciseaux, décollez la peau et épinglez-la comme indiqué dans la figure 51 (toujours en inclinant les épingles). Prenez le temps d'observer: la peau retournée montre le derme et des vaisseaux sanguins colorés par le sang qu'ils contiennent.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Observez aussi la paroi ventrale de la cage thoracique avec les côtes (colorées en blanc) attachées entre elles par les muscles intercostaux. Elles se réunissent sur le sternum médian dont la partie postérieure est l'appendice xiphoïde. Vous voyez aussi le muscle pectoral tendu en triangle de l'appendice xiphoïde vers l'insertion des membres antérieurs. La paroi transparente de la cavité abdominale est postérieure à la cage thoracique. Par transparence on voit les organes péritonéaux superficiels, notamment, le foie (coloré en acajou), l'estomac (coloré en blanc), la rate (colorée en rouge, postérieure et latérale par rapport à l'estomac) et des anses intestinales (colorées en brun clair). A la loupe, vous verrez les vaisseaux sanguins dessinés sur la figure 51.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


...






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


2. cavités péritonéales.
La cavité est close par une paroi interne constituée des muscles abdominaux et du péritoine (somatopleure). Elle est située ventralement par rapport à la cavité rétropéritonéale.

ouverture de la cavité péritonéale
Voici le résultat que vous devez obtenir à droite de l'animal


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Procedez comme suit:
Découpez une boutonnière ventrale, au même niveau que la boutonnière cutanée.
Incisez la paroi de la boutonnière jusqu'à l'appendice xiphoïde.
La, évitant de toucher la cage thoracique, incisez le long de la base des côtes à doite. Ensuite, à droite, à partir de la boutonnière. Retournez la parois ainsi découpée et épinglez-la. Faites de même à gauche.
Sur la section schématisée ci-dessous on a pratiqué une découpe ventrale dans la paroi. On voit les 3 couches qui constituent la paroi: peau (épiderme et derme), muscles et somatopleure. Suivez du doigt la somatopleure et voyez comment elle se réfléchit pour donner un demi méso, la splanchnopleure, l'autre demi-méso, de nouveau la somatopleure, et ainsi de suite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]







La somatopleure fait le tour complet de la cavité. Elle se réfléchit pour donner des mésos, qui soutiennent, et véhiculent vaisseaux et nerfs vers les organes abdominaux. A la face dorsale de ces organes, les deux faces accolées de chaque méso se décollent pour emballer les organes sous le nom de splanchnopleure. La somatopleure et les mésos sont très fins, brillants et dessèchent très vite!


L'observation des mésos

Elle se fait en douceur sinon vous les déchirez et cesserez de les voir. Pour préserver les mésos, éviter donc de tirer sur les organes quand vous les déplacez pour examiner en profondeur. Replacer les organes que vous avez terminé de les observer, cela les maintient humides. Recherchez dans les mésos les vaisseaux sanguins mésentériques venant des vaisseaux dorsaux et allant vers les organes.

Le système digestif
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le foie occupe la plus grande partie de la région antérieure de la cavité péritonéale: il est constitué de 4 fins lobes de couleur acajou, prenez une pince et soulevez-les doucement comme s'il s'agissait des pages d'un livre. L'estomac est une grosse poche blanche, située à gauche dans la partie antérieure: Il est en partie recouvert par
un lobe du foie, soulevez ce lobe. L'estomac fait suite à l'oesophage que vous ne pouvez voir maintenant. Le duodénum est le canal plus fin que l'estomac et qui le prolonge vers la droite (de l'animal). A un centimètre environ de l'endroit où se termine l'estomac, vous soulevez légèrement le duodénum pour apercevoir un fin canal transparent parallèle à un vaisseau qui, empruntant un méso relie le duodénum au foie: c'est le canal cholédoque qui véhicule la bile fabriquée par le foie. Le duodénum se poursuit par les anses de l'intestin qui aboutissent au gros intestin. Le gros intestin est constitué de trois parties, un caecum volumineux et qui ressemble à une volumineuse corne colorée en gris, le colon qui apparaît comme une succession de boursouflures et le rectum qui aboutit à l'anus. Pour aboutir à l'anus, le rectum passe dorsalement par rapport aux organes génitaux et à la vessie. La rate est un organe rouge vif, plat, fin et rectangulaire appliqué contre la partie postérieure de l'estomac. Ce n'est pas un organe du tube digestif, mais un organe lymphoide secondaire. Le pancréas est, chez la souris et le rat, un organe diffus fait de petits amas roses localisés sur la rate, le duodénum et le canal cholédoque: on le voir mieux à la loupe. Remettez en place les organes de la cavité péritonéale.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





organes génitaux
La femelle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]...


La femelle présente un vagin de couleur rose pris en sandwich entre ventralement la vessie et dorsalement le rectum. Du vagin se détachent à droite et à gauche deux cornes utérines roses violacées qui se prolongent antérieurement et latéralement vers la graisse de la loge rénale. A ce niveau, chaque utérus se termine par une trompe de Fallope qui apparaît comme un tube finement pelotonné et qu'on ne voit qu'en utilisant la loupe pour examiner la graisse de la loge rénale . Juste à côté de la trompe, toujours dans la graisse, on voit un tout petit ovaire qui présente deux caractéristiques: Il est transparent et contient des petites boules blanches de tailles différentes: les follicules. Vous aller maintenant rechercher les veines qui se détachent de la veine cave ou de la veine rénale et qui drainent les différents organes du système génito-urinaire. Remettez les organes en place. Avant de continuer, allez maintenant chez un voisin examiner le système urogénital mâle.


Le mâle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Chez le mâle, vous trouverez au dos de la vessie, deux petits canaux blancs, de section constante (1 mm) et qui se dirigent l'un vers la droite et l'autre vers la gauche. Ce sont les canaux déférents. Dégagez celui de gauche par exemple. Dans ce but tirez légèrement dessus pour le sortir de la masse graisseuse dans laquelle il se trouve. Soudain, en tirant vous faîtes jaillir un boule blanche, un testicule. Mais attention, le testicule n'est pas seul! Regardez exactement où va le canal déférent: il aboutit à une extrémité (postérieure) du testicule dans une petite masse pelotonnée (de grâce utilisez la loupe!) qui est la queue de l'épididyme. A l'autre extrémité (antérieure) du testicule, vous avez la tête de l'épididyme. Souvent, si la souris est grasse, tout cela est inclus dans une masse graisseuse, connue sous le nom de graisse épididymaire: pour l'enlever, il suffit de tirez dessus avec une pince, la graisse semble ne tenir à rien. Revenons maintenant à la vessie. A l'endroit où s'abouchaient les canaux déférents, s'abouchent aussi deux autres structures paires: les vésicules séminales. Ce sont des formations toutes blanches, de forme légèrement spiralées et dont la convexité est finement ciselée. La prostate se situe aussi à l'arrière, mais à la base de la vessie: elle entoure partiellement l'urètre ( chez les vieux, elle à tendance à gonfler et à étrangler l'urètre provoquant ainsi des troubles de la miction). L'urètre se continue en un pénis accompagné des glandes du prépuce et des glandes de Cowper. Remettez les organes en place et allez chez un voisin explorer le système génital femelle.



Enlevez maintenant les différents systèmes que contiennent les cavités péritonéales et rétro péritonéales. Pour cela, il faudra les sectionner en avant de la cavité, en arrière, et dorsalement. Disséquez systèmes par systèmes et posez les chacun sur le fond du bac. Quand ces deux cavités seront vides, vous pourrez observer le diaphragme et les structures qui le traversent.






la cavité rétro péritonéale
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Déplacez doucement les organes du côté gauche les organes de la cavité péritonéale vers la droite de l'animal, pour découvrir le rétro péritoine qu'il masquent.

Au travers d'un fin film transparent et très brillant vous apercevez un organe rouge brun, le rein gauche. Le fin film est la partie dorsale du péritoine pariétal qui limite ventralement la cavité rétro péritonéale. Le bord postérieur des reins est recouvert d'un feutrage blanc sans structure et qui constitue la graisse de la loge rénale. Remettez les organes en place.
Déplacez maintenant les organes du tube digestif vers la gauche de l'animal, pour découvrir le rein droit qu'ils masquent: le rein droit est plus antérieur que le gauche. Entre les deux reins, sur la ligne médiane, on voit, toujours par transparence derrière le péritoine, un gros vaisseau gorgée de sang. Si vous l'observez au niveau du hile du rein, vous verrez les branches qui s'en détachent. Partant du hile du rein vous voyez aussi un canal fin et blanchâtre qui se dirige vers l'arrière du corps pour aboutir à la vessie, c'est l'uretère. La vessie est soit gonflée d'urine jaune, ce qui permet de la reconnaître puisqu'elle est transparente, soit vide auquel cas elle est toute petite. Dans ce dernier cas, elle apparaît comme un petit monticule blanc ventral par rapport au rectum. Depuis des années, les étudiants prennent la vessie vide pour le pénis: si vous êtes dans ce cas, vous l'avez trouvée. Nous allons maintenant étudier les organes génitaux qui sont intrapéritonéaux. On les étudie en dernier lieu parce que leur examen abîme le péritoine. Lors de l'examen externe, vous avez certainement émis des hypothèses concernant le sexe de votre souris, vous allez pouvoir les confronter à la réalité.
...........





3. thorax et cou
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Sectionnez le sternum d'arrière en avant: les deux moitiés de la cage thoracique s'écarteront. Vous verrez le coeur, entouré des deux poumons de couleurs roses et, ventralement et en avant par rapport au coeur, le thymus blanc. Le coeur apparaît extérieurement comme une masse conique rose, surmontée de deux petites oreillettes noires. La masse conique est la partie qui enclôt les deux cavités ventriculaires, en examinant le cône vous verrez la paroi qui sépare les cavité ventriculaires. Vous continuez l'examen à la loupe. Vous manipulez le coeur avec délicatesse pour observer les vaisseaux qui s'y abouchent. Les vaisseaux abouchés au ventricules sont les artères. L'artère pulmonaire, qui se divise pour aller vers les poumons, part du ventricule droit. L'aorte, qui sort du ventricule gauche, dessine une crosse vers le dos. Les vaisseaux qui s'abouchent aux oreillettes sont les veines. Les veines caves antérieures et postérieures s'abouchent à l'oreillette droite. Les veines pulmonaires, venant des poumons, s'abouchent à l'oreillette gauche. Les hiles des poumons sont des endroits où aboutissent les artères pulmonaires, d'où partent les veines pulmonaires et où arrivent les grosses bronches provenant de la division de la trachée. Normalement les poumons sont appliqués contre la paroi de la cavité thoracique par les plèvres pariétales et viscérales. En ouvrant la cavité thoracique, vous avez ouvert la cavité pleurale et supprimé cette adhésion. Le thymus est un organe lymphoïde primaire qui éduque les lymphocyte pour en faire des lymphocytes T (T cells). Le T cell "diplomé" reconnait les peptides étrangés présentés par des MHC de classe II (TH1 and TH2 T helper cells) soit des MHC de class I (cytotoxic lymphocytes). Ces MHC sont des complexes présentateurs qui hérissent la membrane plasmique des cellules présentatrices. Les lymphocytes cytotoxiques tuent les cellules qui présentent le peptide étranger qu'ils reconnaissent. Les T helpers aident les cellules à détruire la source du peptide qu'ils ont reconnu. Les Lympocytes qui ne reconnaissent rien ou qui reconnaissent le soi sont induits à se détruire (apoptose).
...


Débarrassez le cou de la peau qui pourrait encore le couvrir découvrant ainsi d'énormes glandes salivaires. La souris est un rongeur, elle mange des aliments secs qui nécessitent beaucoup de salive. Les glandes salivaires s'enlèvent facilement, on les arrache à la pince. Sous les glandes salivaires, vous découvrez un cylindre allant du haut de la cage thoracique vers la base de la tête. C'est la trachée emballée dans un manchon musculaire. Vous incisez les muscles le long du grand axe du cylindre et vous mettez à nu la trachée et les anneaux cartilagineux qui l'entourent. En avant de la trachée, il y a un renflement cartilagineux, le cartilage cricoïde. De part et d'autre de la base postérieure de ce cartilage, dans les concavités qui précèdent le renflement, vous voyez deux petites masses ovoïdes rouges qui sont les lobes de la thyroïde. Essayez le les exciser en utilisant les petites pinces et les petits ciseaux.
...





4. système nerveux central.

détachez le tégument
Pour examiner le système nerveux, enlevez les épingles et placez la souris sur le ventre, sans l'épingler. A l'aide d'un marqueur vous tracez un trait équivalent au pointillé dessiné sur la figure ci-dessous. Pratiquez une boutonnière sur ce trait, entre les deux oreilles, comme indiqué. Incisez la peau en suivant le pointillé, en avant et en arrière à partir de la boutonnière.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ecartez la peau pour découvrir le plan musculaire sous-jacent qui couvre la calotte osseuse dorsale de la boîte crânienne. Dans ce but, comme on vous l'indique à la figure 57, agrippez la tête de la souris entre le pouce et le médius de la main gauche tout en supportant le menton avec l'index de cette main.

ouvrez la calotte osseuse:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Pour avoir une bonne prise, d'une main tenez la tête par les lambeaux de peau que vous venez de séparer. Dans l'autre main, vous tenez une paire de petits ciseaux avec lesquels vous enlevez les muscles. Ensuite, vous insérez la pointe des ciseaux à doite de la partie postérieure du crâne, face à l'os interpariétal: vous le percez à cet endroit. Vous devez maintenir les ciseaux horizontaux, pour ne pas abîmer le cerveau. Lorsque la pointe des ciseaux a percé l'os interpariétal à droite, vous découpez le bord droit de la calotte osseuse. Vous percez ensuite l'os interpariétal à gauche, puis vous découpez le bord gauche de la calotte. Ensuite, toujours en maintenant la pointe des ciseaux horizontale, vous achevez la découpe pour enlever la calotte comme un couvercle, du cou jusqu'à la pointe du museau.

...

Examen du cerveau:

Vous voyez d'arrière en avant: la moelle allongée, le cervelet, les hémisphères cérébraux et les lobes olfactifs. Si vous ne voyez pas toutes ces structures, vous devez enlever davantage de tissu osseux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Vous dégagez les muscles des régions latérales de la boîte crânienne pour exposer les parois osseuses latérales. Découpez, pour les enlever, les parois latérales ainsi dégagées, ce qui vous permettra de voir les faces latérales du cerveau et les nerfs optiques qui vont du cerveau aux yeux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Vous sectionnez la moelle allongée. Ensuite, vous sectionnez toutes les paires de nerfs crâniens, en progressant de l'arrière vers l'avant. Enlevez le cerveau du crâne et examinez-le en vous servant de vos notes théoriques. Le cerveau est peut-être un peu abîmé, mais c'est parce qu'il est très fragile. Normalement pour les démonstrations anatomiques, on l'imbibe de formaldéhyde à 2 % pour le durcir, ou on perfuse complètement l'animal avec un fixateur. Toutefois, pour les travaux biochimiques et pharmacologiques, dans lesquels les tissus doivent intacts (non fixés), on procède comme vous venez de faire. Voila, votre travail se termine ici! Placez les déchets animaux dans les sacs poubelles ad hoc. Veillez à mettre les aiguilles dans leurs godets et n'en laissez pas traîner sur les tables ni dans les éviers pour éviter que le personnel technique ne se blesse. Nettoyez vos tables en enlevant tous les déchets et placez ceux-ci dans la poubelle à papier. Nettoyer vos instruments, les bacs à dissection et les éviers.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
zouzoute91
Admin


Localisation: pyrenees oriantales 66
Age: 58
Messages: 12497

MessageSujet: Re: anatomie souris.   Sam 10 Mar - 10:57

Agrandir cette imageRéduire cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le thymus, on pourrait le sentir en palpant la souris?

Re-edit: Ou les glandes salivaires?


Agrandir cette imageRéduire cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://les-animaux-et-l-ami.bbactif.com/
 

anatomie souris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les amphibiens, anatomie, morphologie...
» Répulsif souris !!
» Fiche Souris Rayée
» [AFRMA] Folie de la multiplication des souris
» les souris, mulots, musaraignes leurs l'alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ANIMAUX ET L'AMITIE ::  ::  :: -